L′après Ebola au Liberia : le système de santé toujours à plat | Santé | DW | 15.07.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Santé

L'après Ebola au Liberia : le système de santé toujours à plat

Alors que la fièvre hémorragique Ebola continue de progresser en RDC, on s'intéresse cette semaine à l'après : comment le système de santé d'un pays touché par ce virus mortel se relève-t-il après son éradication ? Reportage au Liberia. En première partie, on s'intéresse à la cardiopathie rhumatismale, une maladie cardiovasculaire méconnue.

Écouter l'audio 12:34

La cardiopathie rhumatismale est surnommée la "maladie de la pauvreté". Pathologie grave, elle apparaît généralement dans l'enfance et peut entraîner la mort ou un handicap à vie. Et pourtant, c'est une maladie cardiovasculaire qui peut être éviter si on agit à la source : la cardiopathie rhumatismale intervient en effet après des angines mal traitées. Au Cameroun, nombreux sont ceux qui ignorent les complications qui peuvent découler d'un mal de gorge pris lorsqu'il est pris à la légère. Un reportage d'Elisabeth Asen, notre correspondante a Yaoundé. 

L'après Ebola au Liberia

Le Liberia, un pays qui, après deux guerres civiles a eu à faire avec Ebola. C'était en 2014. Aujourd'hui, l'épidémie n'est plus qu'un très mauvais souvenir mais le système de santé reste fragile ... tout comme la santé des Libériens soumise notamment au paludisme, à la mortalité maternelle ou à différentes formes de cancer. Notre consœur Laura Salm-Reifferscheidt a pu s'en rendre compte. Première partie, cette semaine, de son reportage près de Monrovia.