″Avant d′être infectés, nous sommes des hommes, nous sommes des femmes.″ | Santé | DW | 02.12.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Santé

"Avant d'être infectés, nous sommes des hommes, nous sommes des femmes."

A l'occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida qui a lieu tous les ans le 1er décembre, retour sur le parcours hors du commun de Jeanne Gapiya-Niyonzima. Elle est Burundaise et elle dirige l'Association nationale de soutien aux séropositifs et malades du sida // Comment se soignent les cancers chez les enfants ? Reportage dans une unité spécialisée au Togo.

Écouter l'audio 12:33

Elle se considère comme une "rescapée du VIH". Voilà 33 ans que Jeanne Gapiya-Niyonzima vit avec le virus de l'immunodéficience humaine - d'autres dans son entourage n'ont pas eu cette chance. En 1994, elle devient la première Burundaise à annoncer qu'elle est séropositive publiquement. Elle a accepté de nous livrer son témoignage. 

La difficile prise en charge des cancers pédiatriques

Ce sont des affections malignes qui surviennent généralement chez l’enfant avant l’âge de 15 ans. Les cancers pédiatriques ou de l’enfant constituent une cause majeure de décès chez les enfants et les adolescents notamment dans les pays à faible revenu ou la prise en charge est difficile. Au Togo, une unité spécialisée s’occupe de ces  jeunes patients. Reportage d’Elodie Amen à Lomé