Tchad : Mahamat Idriss Déby au Niger, en attendant l′UA | Afrique | DW | 10.05.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Tchad : Mahamat Idriss Déby au Niger, en attendant l'UA

Mahamat Idriss Déby, chef du Conseil militaire de transition au Tchad, s'est entretenu ce lundi à Niamey avec le président du Niger Mohamed Bazoum.

Mahamat Idriss Déby et Mohamed Bazoum ce 10 mai à Niamey

Mahamat Idriss Déby et Mohamed Bazoum ce 10 mai à Niamey

Le général Mahamat Idriss Déby, qui dirige la junte au pouvoir depuis la mort fin avril de son père, est arrivé en début de matinée à Niamey où il a rencontré le président du Niger Mohamed Bazoum.

"Nous sommes venus ici pour affirmer notre amitié pour remercier le président Bazoum pour tous ses soutiens depuis la mort du maréchal Idriss Déby Itno", a déclaré Mahamat Idriss Déby aux médias publics nigériens.

Mohamed Bazoum a été désigné en avril par le G5-Sahel qui regroupe cinq pays de la région, Tchad, Niger, Burkina, Mali et Mauritanie comme "facilitateur"  dans la crise au Tchad.

Pour l’analyste et écrivain Seidik Abba, les deux hommes ont certainement parlé de la situation sécuritaire dans la région et de la crise politique au Tchad. La situation au Tchad qui devait être ce lundi 10 mai au centre d’une réunion du bureau Paix et sécurité de l’Union africaine. Une réunion reportée sine die.

Écouter l'audio 03:54

"Les militaires ne vont pas se mettre à dos la communauté internationale", Seidik Abba ( analyste)

Lire aussi →L'UA discute avec les acteurs politiques tchadiens

Pour Seidik Abba, le rapport de force sur le terrain sera déterminant pour la suite des évènements. Mais, le Conseil militaire de transition, dit-il, est sous la pression de la communauté internationale et de l'Union africaine et sa marge de manoeuvres est étroite. 

L'Union africaine (UA) a envoyé une mission, il y a quelques jours au Tchad pour déterminer si l'organisation prendrait des sanctions contre le pays d'Afrique centrale en raison de son évolution politique depuis la mort de son président, Idriss Déby Itno.

Un Conseil militaire de transition (CMT) a été mis en place en place avec à sa tête Mahamat Idriss Déby, fils du défunt président, qui concentre presque tous les pouvoirs.
 

Lire aussi →Quel type de transition pour le Tchad ?