Trump : ″un dirigeant égoiste″ | International | DW | 19.09.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

International

Trump : "un dirigeant égoiste"

Dans la revue de la presse des journaux allemands aujourd'hui, les éditorialistes commentent d'abord la guerre commerciale entre les Etats Unis et la Chine.

"Un simulacre de combat d'un égoiste", écrit le journal la Tagezeitung qui souligne que le président Donald Trump a mis à exécution ses menaces en imposant des droits de douane punitifs de 10% sur des biens chinois dont l'importation aux Etats-Unis représente 200 milliards de dollars par an. A cela, il faudra ajouter 50 milliards de dollars de marchandises déjà ciblées. 

Avec ces nouvelles mesures, la guerre commerciale est déclenchée entre les deux plus grandes économies du monde souligne la TAZ, qui dénonce l'attitude belliqueuse du président Trump. 

Selon le journal, Donald Trump fait son "show" pour gagner des électeurs en faisant l'impasse sur la politique interne des Etats Unis. Selon la TAZ, dans cette guerre commerciale qui oppose Pékin à Washington, Donald Trump ne cherche aucun compromis. Le président américain vit de "combat et de conflit", conclut le quotidien allemand. 

La Syrie : un conflit d'intérêts

La Süddeutsche Zeitung se penche pour sa part sur les bombardements qui s'abattent sur la province d'Idleb en Syrie. Le quotidien bavarois évoque les intérêts en jeu entre la Russie, la Turquie et l'Iran. Une configuration qui ferait accepter le maintien au pouvoir du dictateur Bachar al-Assad par les capitales occidentales. 

Et pour cause, la Süddeutsche Zeitung écrit que le président Vladmir Poutine a besoin des occidentaux pour le financement de la reconstruction de la Syrie. 

Mais cet argent ne sera pas donné à tout prix - surtout lorsqu'on laisse les criminels de guerre détruire la province d'Idleb. C'est pourquoi, la création d'une "zone démilitarisée" à Idleb, éloignant ainsi la perspective d'une offensive, apparaît comme un bon compromis protégeant les intérêts de la Turquie et la Russie. 

Par ailleurs, le journal souligne que la fin rapide de la guerre en Syrie aiderait l'Iran, l'autre protagoniste du conflit syrien, à se concentrer sur ses problèmes internes même si la Suddeutsche Zeitung estime que la reconstruction de la Syrie profiterait surtout à l'économie turque confrontée à une dépréciation de sa monnaie. 

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !