Niger : une policière lutte contre la violence domestique | Afrique | DW | 26.07.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Graines d'espoir

Niger : une policière lutte contre la violence domestique

Hassane Zouera est la colauréate du prix de l'Onu pour la population. La policière prépare aussi la prochaine génération pour le combat pour l'égalité.

Hassane Haousseize Zouera est la championne dans son pays contre les violences domestiques

Hassane Haousseize Zouera est la championne dans son pays contre les violences domestiques

Hassane Haousseize Zouera a fait de la lutte contre la violence domestique son combat de tous les jours.

Comme ce jour où habillée de son uniforme de police elle a décidé de rendre visite à plusieurs victimes d’abus domestiques. Des visites qu’elle fait régulièrement. Elle aide même parfois des victimes à échapper à leurs agresseurs. Des situations qui impliquent aussi parfois les plus petits dans les couples...

"Les enfants, vous le savez, sont des êtres sensibles, vulnérables et lorsqu’ils se retrouvent dans des situations de traumatisme à bas-âge, ça peut se répercuter dans leur vie future. Il va falloir jeter un coup d’œil pour venir leur rendre visite, passer du temps avec eux", explique-t-elle.

Écouter l'audio 01:55

"Tous les êtres humains ne doivent pas vivre de l’injustice" (Hassane Haousseize Zouera)

Lire aussi → Au Niger, les femmes rurales ne sont pas toutes logées à la même enseigne

Une femme, des actions et des records  

C’est pour sa lutte contre la violence faite aux enfants et aux femmes que Hassane Haousseize Zouera a été distinguée cette année.

Chez elle, ce sont les actions et les records qui parlent le mieux. Née en 1983, elle est la plus jeune lauréate du prix des Nations unies pour la population cette année. Elle est aussi, selon les Nations unies, la plus jeune femme à avoir atteint le rang de commissaire de police. Elle dirige depuis janvier 2020 la division de la protection des mineurs et des femmes. Elle coordonne à cet effet plus de 100 brigades. Idéal pour protéger ces personnes vulnérables.

La commissaire principale de police fait savoir que "Que ce soient les femmes, les enfants… Tous les êtres humains ne doivent pas vivre de l’injustice. Et la violence est de l’injustice. J’ai fait de cela mon combat personnel parce que je me dis que ce n’est pas normal. Je suis une femme, je suis une épouse, je suis une mère, je suis une sœur. Je suis en mesure de comprendre la situation des femmes, je suis en mesure de comprendre la situation des enfants".

Lire aussi → Les femmes du Niger et les 60 ans de l'indépendance

Violences domestiques récurrentes  

Les violences contre les femmes et les enfants sont légion (photo d’illustration)

Les violences contre les femmes et les enfants sont légion (photo d’illustration)

Le Niger salue le dévouement de Hassane Haousseize Zouera dans la lutte contre les violences basées sur le genre. Dans le pays, les violences contre les femmes et les mariages des enfants sont très fréquents.

Pour lutter, encore, la commissaire principale de police Hassane Haousseize Zouera a mis en place une base de données électroniques pour surveiller ces violences.

Et comme elle ne s'arrête jamais : Zouera essaie aussi de sensibiliser ses collègues sur ces questions. Elle participe à la formation de la prochaine génération de policiers. Pour qu’ils puissent eux aussi identifier et combattre les violences contre les femmes et les enfants.