1. Aller au contenu
  2. Aller au menu principal
  3. Voir les autres sites DW
Le président senegalais Macky Sall
Le président Macky Sall préside aussi en 2022 l'Union africaineImage : FRANCIS KOKOROKO/REUTERS

Le Sénégal en médiateur entre Paris et Bamako

Eric Topona
26 août 2022

Face à la dégradation continue des relations entre la France et le Mali, le Sénégal a décidé de proposer ses bons offices pour aider à apaiser les tensions.

https://p.dw.com/p/4G7WO

La semaine dernière, le Mali a demandé au Conseil de sécurité de l'ONU une réunion d'urgence pour faire cesser ce qu'il présente comme "les actes d'agression" de la France sous forme de violations de sa souveraineté, de soutien apporté selon lui aux groupes jihadistes et d'espionnage.  Les Nations unies n’ont toujours pas répondu à la demande des autorités maliennes.

"C'est une bonne initiative du Sénégal" (Benoît Ngom)

C'est pourquoi Aïssata Tall Sall, la cheffe de la diplomatie sénégalaise a déclaré que "le président Macky Sall, président en exercice de l'Union africaine va continuer de jouer le rôle de médiation auprès du colonel  Assimi Goïta, mais également auprès du président  Emmanuel Macron, pour qu'une solution  qui convienne à l’ensemble des parties  soit trouvée et que cette affaire ne soit pas exposée au Conseil de sécurité."

Aïssata Tall Sall assure que le président Macky Sall"dans la mesure de ses possibilités, fera tout ce qui est nécessaire pour que cette affaire s’arrête là, et n’évolue outre-mesure."
Quelles sont les chances de succès de cette médiation ?

Eric Topona a posé la question à Benoît Ngom, Président de l’Académie diplomatique africaine (ADA). 

Cliquez sur la photo (ci-dessus) pour écouter l'intégralité de l'interview.

Passer la section Sur le même thème
Passer la section Dossiers thématiques