La France est championne du monde ! | DW Sport | DW | 16.07.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Sport

La France est championne du monde !

À Moscou, grâce notamment à des buts de Paul Pogba et Kylian Mbappé, les Bleus ont battu la Croatie (4-2) et s'adjugent le trophée pour la deuxième fois de leur histoire.

C'est un match plutôt étrange qui s'est déroulé au stade Loujniki de Moscou. La Croatie a dominé le début de la rencontre, mais ce sont les Bleus qui ont ouvert le score : à la 18ème minute, Antoine Griezmann botte un coup-franc en direction de la surface de réparation, et Mario Mandzukic marque de manière involontaire de la tête. Bien que sonnés, les Croates ne s'avouent pas vaincus, et égalisent dix minutes plus tard sur une frappe d'Ivan Perisic légèrement déviée par Raphaël Varane (28è). Ivan Perisic qui sera au centre d'une polémique juste avant la mi-temps : en effet, suite à un corner, l'ancien joueur du Borussia Dortmund touche le ballon de la main, et après avoir consulté la vidéo, l'arbitre argentin Nestor Pitana accorde un pénalty aux Bleus. Antoine Griezmann ne tremble pas, et donne l'avantage à la France juste avant la mi-temps (38è).

Russland WM 2018 Frankreich gegen Kroatien (Reuters/M. Shemetov)

En inscrivant le troisième but français, Paul Pogba a été décisif dans cette rencontre.

Pogba et Mbappé frappent fort

En seconde période, les Croates se devaient de réagir, mais ils n'ont pas vraiment pu; il faut dire que les joueurs entraînés par Zlatko Dalic commençaient à accuser le coup, d'un point de vue physique et émotionnel. Pour rappel, la Croatie est passée par trois prolongations et deux séances de tirs au but pour arriver jusqu'en finale, soit l'équivalent d'un match de plus que les Français. Ces derniers ont accéléré à deux reprises en début de deuxième mi-temps et ont trouvé la faille par deux fois, grâce à Paul Pogba (59è) puis Kylian Mbappé (65è). Hugo Lloris a suscité quelques frayeurs en donnant notamment un but à Mario Mandzukic (69è). Mais la Croatie ne reviendra plus. La France s'impose 4-2 et remporte la Coupe du monde pour la deuxième fois de son histoire. Une aventure unique pour ces joueurs, comme l'a expliqué Didier Deschamps en conférence de presse :

Russland WM 2018 Frankreich gegen Kroatien (Reuters/P. Wojazer)

La France fête ses héros (ici sur le Champ de Mars, près de la Tour Eiffel)

"Demain, et dans les jours à venir, ils ne se rendront pas compte de ce qu'ils ont réalisé. Ils ne le peuvent pas. Ils ne savent pas ce que c'est, être champion du monde. À la fin du match, je leur ai dit qu'il y avait deux choses importantes : la première, c'est que ces 23 joueurs seront liés à vie. Ils prendront des routes différentes, mais ils seront liés à vie par cet événement. Je leur ai aussi dit qu'à partir de ce soir, j'étais désolé pour eux, parce qu'ils ne seraient plus les mêmes. Parce qu'ils sont champions du monde. Et être champions du monde, ça ne changera pas leur vie, mais professionnellement, il n'y a rien qui soit au-dessus. Ils auront beau gagner des titres, des Ligues des Champions - bien sûr, je n'enlève rien à tous ces titres-là - mais champion du monde, quand on est footballeur professionnel, il n'y a rien qui est au-dessus."

Didier Deschamps qui est devenu hier la troisième personne à remporter la Coupe du monde en tant que joueur et entraîneur, après le Brésilien Mario Zagallo et l'Allemand Franz Beckenbauer.

FIFA Fußball-WM 2018 | Kroatien Vize-Weltmeister | Fans in Zagreb (Getty Images/S. Stevanovic)

Malgré la défaite, les Croates ont fait la fête jusqu'au bout de la nuit.

Les Croates fiers de leur équipe

Hier soir, les supporters étaient de sortie dans toute la France pour célébrer leurs héros, notamment sur les Champs-Élysées, à Paris. En Croatie aussi, la fête était au rendez-vous. Des fans sont venus de toute l'Europe pour assister à la rencontre à Zagreb, la capitale. Certains ont même fait 12h de trajet en voiture pour être avec les leurs. Et malgré la défaite, beaucoup de supporters tenaient à remercier les joueurs croates du formidable parcours qu'ils ont réalisé lors de ce Mondial :

"C'était un match étrange. Je suis un peu triste que les Français aient gagné. Mais nous sommes la deuxième meilleure équipe du monde, c'est fantastique. Je suis triste, mais fier aussi."

Il faut dire que la Croatie est un petit pays de quatre millions d'habitants, qui a déjà réalisé de grandes choses en football depuis son indépendance. Il y a eu cette troisième place en 1998, aujourd'hui, il y a cette finale. Pour beaucoup, cette équipe est un modèle à suivre, pour pouvoir un jour briller encore plus sur la scène internationale.

"Je suis parti en raison de la crise, mais ce genre d'événements, cela unit la Croatie. L'équipe nationale nous a montrés comment nous devions nous battre. Notre problème est que nous n'avons pas assez de force pour choisir les bonnes personnes à la tête du pays. Peut-être que nous sommes trop passifs. C'est pourquoi beaucoup de gens vont chercher fortune ailleurs."

Russland WM 2018 Frankreich gegen Kroatien (Reuters/)

Kylian Mbappé a été élu meilleur jeune du tournoi.

Une victoire qui porte le sceau du continent africain

Sur le continent africain aussi, cette rencontre a été suivie avec passion ! Il faut dire que l'Equipe de France compte de nombreux joueurs qui sont certes nés en France et y ont grandi, mais dont les familles viennent de la RD Congo (comme Steve Mandanda, Presnel Kimpembe, Steven N'Zonzi), du Cameroun (comme Samuel Umtiti ou Kylian Mbappé), du Sénégal (comme Benjamin Mendy), du Togo (avec Corentin Tolisso), du Mali (comme N'Golo Kanté, Djibril Sidibé et Ousmane Dembélé), sans oublier la Guinée, avec Paul Pogba en tête d'affiche, comme le rappelle cet auditeur guinéen :

"J'ai vu un très beau match, avec de très beaux buts, notamment ceux de Paul Pogba et Kylian Mbappé. Des buts qui portaient la marque des champions. On a vu un Paul Pogba qui s'est bonifié d'un match sur l'autre. C'est une bonne chose pour les jeunes Guinéens que de voir un Paul Pogba briller comme tel. Peut-être que certains auront la chance eux aussi d'être champions du monde un jour."

Des propos recueillis par Dirke Köpp à Conakry.