″Un verdict de vie et de mort a été rendu″ | Allemagne | DW | 27.02.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Allemagne

"Un verdict de vie et de mort a été rendu"

Les journaux commentent l'arrêt de la Cour constitutionnelle fédérale sur l'euthanasie. Elle a jugé que les patients en phase terminale avaient le "droit de choisir leur mort", ouvrant donc la porte au suicide assisté.

"L'arrêt  rendu par la Cour constitutionnelle est un vote pour la liberté de mourir, dans un radicalisme à couper le souffle", estime la Süddeutsche Zeitung. 

Selon le quotidien : "La Cour constitutionnelle fédérale a formulé un droit inconditionnel à l'autodétermination de la mort, qui donne à chaque individu un droit réel de mettre fin à sa propre vie. C'est un droit qui n'est en aucun cas limité aux patients en phase terminale ou tourmentés par la douleur. Car le droit à l'autodétermination pour mettre fin à sa vie existe finalement dans toutes les phases de l'existence humaine."

Alors est-ce que "cela signifie que les portes de l'enfer sont grandes ouvertes ?", s'interroge Hessische Nidersächsische Allgemeine.

"Non. Le tribunal a juste rendu possible une liberté que certaines des personnes concernées réclament - rien de plus."

"Un verdict de vie et de mort a été rendu, il aura des conséquences", commente pour sa part le Tagesspiel qui estime que "tout être humain a donc le droit de se suicider". Personne n'est à blâmer pour cela. 

Le journal ajoute que cette décision s'oppose aux motivations chrétiennes qui imposent un tabou sur le suicide. Il n'est pas étonnant qu'elle provoque des débats ; que beaucoup avertissent que sous cette pression, les gens choisiraient la mort alors qu'il existe d'autres moyens de s'en sortir. 

Autre sujet :  le coronavirus

La Frankfurter Allgemeine Zeitung s'intéresse elle à la propagation du coronavirus en Allemagne. Le ministre de la santé fédéral Jens Spahn a parlé hier du début d'une épidémie. 

A lire aussi : Le coronavirus continue sa propagation en Allemagne

"Pourtant l'Allemagne semble préparée. Les cliniques disposent de suffisamment de tests et le nombre de lits pour les patients atteints de maladies pulmonaires graves devrait également être suffisant, si la panique est gérable et si la propagation de la maladie reste dans des limites raisonnables. Mais qui veut en être sûr ?" s'interroge le journal. 

"De plus en plus de cas sont connus mais des scientifiques britanniques estiment que deux tiers de toutes les infections dans le monde ne sont pas détectées", peut-on lire dans le Frankfurter Rundschau. 

Les chercheurs pensent également qu'il est probable que tout n'est pas soit pas encore connu sur les voies de transmission. On se demande notamment si le virus peut également se propager par les systèmes de climatisation. 

On ne sait pas vraiment quels plans d'urgence seront efficaces si le virus se répand encore plus. La Frankfurter Rundschau estime que tout ce qui est raisonnable et justifiable devrait être fait, bien que la recherche d'un juste équilibre soit une question très délicate.

A lire également : Le coronavirus s'internationalise de plus en plus

La rédaction vous recommande

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !