Un froid sibérien règne entre Moscou et l′UE | International | DW | 12.02.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

International

Un froid sibérien règne entre Moscou et l'UE

La Russie a menacé de rompre ses relations avec l'UE en cas de nouvelles sanctions européennes. La brouille diplomatique continue donc entre Moscou et Bruxelles.

Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, a recommandé début février l'adoption de nouvelles sanctions contre Moscou.

Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, a recommandé début février l'adoption de nouvelles sanctions contre Moscou.

Le ministre des Affaires étrangères Serguei Lavrov a déclaré que la Russie ne voulait pas s'isoler du reste du monde mais s'y préparait si nécessaire. 

Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov

Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov

"Même si vous voulez la paix, vous devez être prêt pour la guerre", a ajouté le ministre Sergueï Lavrov. Allusion faite à la tension entre les pays européens et Moscou.

Les relations entre Bruxelles et Moscou se sont à nouveau dégradées ces derniers mois. La raison principale est la condamnation récente à trois ans et demi de prison de l’opposant russe Alexeï Navalny.

L’opposant russe avait été arrêté à son retour en Russie après avoir passé des semaines de convalescence en Allemagne à la suite de son empoisonnement pour lequel les services secrets russes sont pointés du doigt.

Des relations au plus bas avec Moscou

Cette semaine, le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, a recommandé l'adoption de nouvelles sanctions après l'affront subi lors de sa visite à Moscou la semaine précédente.

Trois diplomates de l'UE expulsés durant l'entretien de Josep Borrel avec le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

Trois diplomates de l'UE expulsés durant l'entretien de Josep Borrel avec le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

Josep Borrell s'était rendu à Moscou pour renouveler la demande de libération de l'opposant et sonder la volonté de coopération du Kremlin.

La fin de non-recevoir et l'expulsion de trois diplomates européens pendant qu’il s’entretenait avec son homologue russe Sergueï Lavrov ont irrité en Europe et démontré que la Russie refuse le dialogue, selon Bruxelles.

L'UE doit en "tirer les conséquences", avait soutenu il y a une semaine Josep Borrell de retour à Bruxelles.

De ce fait, les 27 doivent réagir au camouflet infligé par le Kremlin mais les Etats membres sont divisés sur les sanctions envisagées, par crainte de conséquences économiques et diplomatiques.

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !