Sadio Mané, roi d′Afrique | DW Sport | DW | 08.01.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Sport

Sadio Mané, roi d'Afrique

Le Sénégalais a été sacré meilleur joueur de l'année lors de la cérémonie des CAF Awards qui s'est déroulée à Hurghada, en Egypte.

Vainqueur de la Ligue des Champions, vainqueur de la Supercoupe de l'UEFA, vainqueur de la Coupe du monde des clubs, vice-champion d'Angleterre et finaliste de la Coupe d'Afrique des Nations : l'attaquant de Liverpool aura connu une année 2019 faste. Le jury ne s'y est pas trompé en lui accordant 205 points, contre 152 à Mohamed Salah, son coéquipier chez les Reds, et 130 à Riyad Mahrez. C'est la première fois que Sadio Mané remporte ce trophée. Une véritable récompense pour l'enfant de Bambali, localité située en Moyenne-Casamance, non loin de la frontière avec la Guinée-Bissau.

L'Algérie rafle quatre titres

Le meilleur joueur interclub sur le continent africain n'est autre que Youcef Belaïli, qui a notamment remporté la Ligue des Champions avec l'Espérance de Tunis. Riyad Mahrez s'est consolé avec le titre de "but de l'année", à savoir son coup franc à la dernière minute face au Nigeria, en demi-finales de la CAN. L'Algérie, qui a remporté cette Coupe d'Afrique des Nations, est bien évidemment l' "équipe masculine de l'année", tandis que Djamel Belmadi, lui, a été nommé "entraîneur africain de l'année pour le football masculin".

Quatrième trophée pour Oshoala

Du côté des femmes, c'est Asisat Oshoala qui a été sacrée joueuse de l'année. Sans surprise, la Nigériane du FC Barcelone remporte ce trophée pour la quatrième fois de sa carrière. Le titre d' "entraîneur de l'année d'une équipe féminine" est revenu une nouvelle fois à Desiree Ellis, qui coache l'Afrique du Sud. Ceci étant, la "meilleure équipe féminine de l'année" est le Cameroun. Les Lionnes Indomptables qui étaient parvenues à se hisser en huitièmes de finale du Mondial qui s'était disputé en France.

Un prix spécial pour Kodjovi Obilale

Par ailleurs, sachez que c'est Achraf Hakimi, le latéral marocain du Borussia Dortmund, qui a été élu "meilleur jeune de l'année". La "fédération de l'année" n'est autre que l'Egypte, tandis que Moïse Katumbi, le propriétaire du TP Mazembe, a été élu "président de l'année". Enfin, un prix spécial a été remis à Kodjovi Obilale. L'ancien gardien du Togo faisait partie des joueurs dont le bus avait été attaqué à Cabinda alors que les Eperviers se dirigeaient vers l'Angola pour aller y disputer la CAN 2010. Une attaque qui avait fait deux morts et neuf blessés. Kodjovi Obilale avait été touché et n'a jamais pu reprendre le football par la suite. Un prix spécial lui a donc été décerné, alors que l'on fête aujourd'hui les dix ans de ce tragique événement.