Patrice Talon ferme face aux opposants | Afrique | DW | 12.04.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Patrice Talon ferme face aux opposants

Alors que démarre ce vendredi (12.04.) la campagne pour les élections législatives, le président béninois ne cède pas aux appels à signer une ordonnance. Aux opposants, il donne rendez-vous aux élections d'après.

Écouter l'audio 01:14

Patrice Talon : "On ne prend pas des ordonnances dans n'importe quel domaine"

C'est ce vendredi (12.04.) que démarre la campagne électorale devant conduire aux législatives du 28 avril 2019. Les contestations, les réclamations ou encore les inquiétudes n'ont en rien désamorcé le processus critiqué depuis que les listes des formations de l'opposition ont été invalidées pour non conformité à la loi électorale.

Jeudi soir, alors que les appels se font nombreux à ce que le président prenne une ordonnance pouvant désactiver la loi électorale et permettre des élections "inclusives", Patrice Talon a opté pour la fermeté lors d'une interview télévisée portant sur l'actualité politique nationale. Il a expliqué qu'il ne lui revenait pas de légiférer à la place des députés.

Suivez les propos de Patrice Talon en cliquant sur l'image ci-dessus ! 

 

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !