Pas question pour le HCR d′abandonner les réfugiés du Niger | Afrique | DW | 13.08.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Pas question pour le HCR d'abandonner les réfugiés du Niger

La responsable du Haut Commissariat de l'ONU aux réfugiés Niger explique comment l'agence continue de travailler, malgré l'insécurité dans le Sahel et la "zone rouge".

Des milliers de réfugiés vivent au Niger (Getty Images/AFP/S. Ag Anara)

Des milliers de réfugiés vivent au Niger

Le gouvernement français a placé le Niger en "zone rouge" sur l'ensemble du territoire, sauf la capitale, Niamey. Cette décision fait suite à l'attaque de la région de Kouré, où six humanitaires français et leur guide nigérien ont été tués par des hommes armés le week-end dernier.
Mais, en plus d'être une façon de déconseiller formellement aux ressortissants européens de se rendre dans le pays, le placement en "zone rouge" a des répercussions sur le travail au quotidien des ONG et organisations humanitaires qui se trouvent sur place:  le HCR, par exemple. Or, l'agence onusienne pour les réfugiés travaille surtout hors de Niamey, là où vivent les réfugiés maliens et nigérians essentiellement.
Explications d'Alessandra Morelli, elle dirige le bureau du Haut-commissariat de l'Onu aux réfugiés au Niger. Cliquez ci-dessous pour écouter l'interview: 

Écouter l'audio 01:57

'On a le coeur qui saigne' (Alessandra Morelli, HCR Niger)

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet