Migration : Macron et Merkel d′une même voix | International | DW | 19.06.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

International

Migration : Macron et Merkel d'une même voix

Le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel ont affiché leur entente sur la question migratoire. Les deux dirigeants ont annoncé à Berlin, un projet de réaction commune européenne.

Angela Merkel : " nous sommes convenus de réagir de manière coordonnée à l'échelle européenne "

C'est une visite en plein tumulte. Le président français Emmanuel Macron était accueilli ce mardi (19.06.) au château de Meseberg près de Berlin par la chancelière allemande Angela Merkel. Les deux dirigeants se sont mis d'accord sur la création d'un budget de la zone euro à l'horizon 2021. Emmanuel Macron et Angela Merkel veulent aussi renvoyer les migrants dans les pays d'entrée de l'Union européenne. Des propositions qui seront soumisse au prochain sommet de l'Union à la fin du mois.

 

Réponse européenne au défi commun

Lors de la conférence de presse conjointe ayant sanctionné leurs discussions, le président français Emmanuel Macron a dit croire "très profondement à une réponse européenne face au défi migratoire."

Le président français a insisté sur l'action en communauté en affirmant : "nous sommes très clairement ensembles, déterminés à agir de manière européenne et de manière coordonnée avec l'ensemble des Etats membres qui ont avec nous des sujets en commun et sur tout ce qu'il sera possible de faire à ce niveau, au niveau européen et donc avec l'ensemble des 28 Etats membres. Ensuite nous nous sommes mis d'accord sur la création d'un budget dans la Zone Euro avec une fonction de convergence et d'investissement entre les économies de la Zone Euro. Nous souhaitons pouvoir faire démarrer ce budget de la Zone Euro lors des prochaines perspectives financières et donc que les deux puissent commencer en 2021."

Dans l'après-midi, les ministres des deux pays se sont réunis. Parmi eux, Horst Seehofer. Le ministre allemand de l'Intérieur et membre du parti conservateur bavarois CSU est en froid avec la chancelière à qui il a donné un ultimatum de deux semaines pour s'entendre avec les partenaires européens sur la politique migratoire européenne.

Faute de quoi il menace de mettre en œuvre son plan de reconduite aux frontières des demandeurs d'asile s'étant déjà fait enregistrer dans un autre pays européen. Mais Angela Merkel maintient son souhait d'une réponse européenne à la crise migratoire.

 

Merkel contre l'unilatéralisme

"Nous comprenons les flux migratoires comme étant un défi commun face auquel il faut lutter contre les causes à travers le maintien de la paix dans les pays en crise comme la Syrie ou l'Ukraine. D'un autre côté, il faut aussi soutenir le développement des pays en Afrique. Et nous sommes convenus de réagir de manière coordonnée à l'échelle européenne. Notre objectif reste une réponse commune à ce défi et nous voulons empêcher que l'Europe se divise davantage en agissant ensemble" a déclaré à la presse la chancelière allemande.

Angela Merkel qui rejette par ailleurs les critiques du président des Etats-Unis. Donald Trump s'est une nouvelle invité dans la politique allemande en affirmant que la criminalité était en hausse en Allemagne, mettant en doute les chiffres officiels et affirmant que cela résultait de la politique migratoire de Berlin.

Audios et vidéos sur le sujet