Les tensions diplomatiques s′aggravent autour de la Syrie | International | DW | 11.04.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

International

Les tensions diplomatiques s'aggravent autour de la Syrie

Suite à l'attaque chimique présumée, une frappe américaine semble imminente. Alors qu'ils se sont mutuellement refusé leurs résolutions à l'ONU, les Etats-Unis et la Russie échangent via Twitter et Facebook.

Écouter l'audio 01:52

Tensions diplomatiques par Twitter et Facebook interposés

Les accusations et menaces entre les partis impliqués dans le conflit syrien prennent de plus en plus d'ampleur. Aujourd'hui, le président américain Donald Trump a annoncé sur Twitter une attaque imminente.

Dans un message étonnant lancé directement à la Russie, Trump a écrit : "La Russie a promis d'abattre tout missile tiré sur la Syrie. Préparez-vous la Russie, parce qu'ils vont venir, jolis, nouveaux et intelligents. Vous ne devriez pas vous allier avec un animal qui tue avec du gaz, qui tue son peuple et qui s'en réjouit." 

Rien n'est prouvé pour l'instant

Dans un deuxième Tweet, le président américain considère que les relations américano-russe n'ont jamais été aussi dégradées qu'en ce moment, y compris durant la Guerre Froide.

La Russie, alliée d'Assad, a réagi immédiatement à ces propos. Toujours sur les réseaux sociaux. La porte-parole du ministère des Affaires étrangères russe, Maria Zakharova, a répondu sur Facebook que les missiles intelligents devraient être "utilisés contre les terroristes et non contre le gouvernement en place qui se bat contre le terrorisme", et que ce genre de missile "risque de détruire toute trace d'utilisation d'armes chimiques sur le sol".

Même si les alliés des États-Unis, comme la Grande Bretagne et la France semblent convaincus que le président syrien Bachar el-Assad est à l'origine de l'attaque, rien n'est prouvé pour l'instant. A l'heure actuelle, aucun organisme indépendant n'a pu mener une enquête sur place. 

 

"Des symptômes qui correspondent aux substances chimiques"

Mais selon des informations reçues par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), il y a peu de doutes que ce sont bien des armes chimiques qui ont été utilisées. 

Tarik Jašarević, porte-parole de l'OMS apporte quelques précisions.

"Nous avons reçu l'information de nos partenaires qu'un certain nombre de patients se sont présentés avec des symptômes qui correspondent à ceux d'une exposition aux substances chimiques qui sont toxiques. Ces symptômes sont des problèmes de respiration, l'irritation des muqueuses et donc des symptômes qui peuvent être causés par l'exposition à des substances chimiques."

L'OMS a demandé l'accès immédiat aux zones touchées pour évaluer la situation et pour apporter une assistance médicale aux victimes. Mais jusqu'à présent, aucune organisation indépendante n'a pu avoir accès à la Syrie.
 

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !