Les gros titres de la presse allemande | Vu d′Allemagne | DW | 03.12.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Les gros titres de la presse allemande

Les journaux reviennent sur la situation en Thaïlande et sur le souhait de la CDU de voir une référence à la langue allemande dans la constitution.

default

Le roi Bhumibol Adulyadej, ici avec la reine Sirikit, ne s'est cette fois-ci pas immmiscé dans la crise politique qui secoue le pays.

La justice force le premier ministre thaïlandais à démissionner, titre la Süddeutsche Zeitung. La cour constitutionnelle a interdit hier trois partis au pouvoir. Le chef du gouvernement Somchai Wongsawat a accepté le jugement et a quitté son poste. Le tribunal a reconnu les partis coupables de fraudes électorales lors des dernières élections législatives et a exclu plus de 30 de leurs responsables de la politique pour cinq ans. En réaction, les opposants de l'Alliance du peuple pour la démocratie ont annoncé la levée de leur blocus des deux aéroports de Bangkok.


Thailand Proteste Somchai Wongsawat

Le premier ministre Somchai Wongsawat a accepté de démissionner.

Pour la Tageszeitung, la décision de la justice ne règle pas la question de l'avenir politique de la Thaïlande. Les partisans du gouvernement ont depuis longtemps fait savoir qu'ils allaient se réunir au sein d'une nouvelle alliance politique et nommer un premier ministre, comme si le jugement de la cour constitutionnelle ne les dérangeait pas le moins du tout. Mais s'ils réalisent leur projet, l'Alliance du peuple pour la démocratie va reprendre ses manifestations. En marge de chaque groupe, de plus en plus d'extrémistes armés font leur apparition et chaque côté a fait savoir qu'il n'accepterait aucun compromis. Dans ces conditions, une réconciliation nationale est impossible, du moins pour l'instant.


La CDU veut ancrer la langue allemande dans la constitution, lit-on en Une de die Welt. Lors de leur congrès hier, la majorité des chrétiens-démocrates d'Angela Merkel se sont exprimés pour une modification en ce sens de la loi fondamentale allemande, malgré les réticences des dirigeants du parti. Les sociaux-démocrates, la branche bavaroise de la CDU, et l'opposition sont contre cette idée. La communauté turque d'Allemagne a quant à elle dénoncé une culture de la peur.


Symbolbild Verfassung Grundgesetz Deutschland

Faut-il modifier la constitution pour y inscrire une référence à la langue allemande ?

L'allemand est la langue nationale, la langue officielle comme celle des échanges quotidiens, écrit la Frankfurter Allgemeine Zeitung, insister là-dessus ne vise pas à faire pression sur les étrangers, comme le dit la communauté turque. Pour le quotidien, la langue nationale doit tout simplement figurer dans la constitution au même titre que les couleurs du drapeau allemand : noir-rouge-or.

  • Date 03.12.2008
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/G8M8
  • Date 03.12.2008
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/G8M8
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !