Les Africains ont moins de chance d′obtenir un visa allemand | Afrique | DW | 07.06.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Les Africains ont moins de chance d'obtenir un visa allemand

Les Africains qui demandent un visa pour l'Allemagne n'ont pas la partie facile : une enquête de la DW montre qu'un dossier sur cinq est rejeté. La situation est bien meilleure pour les demandeurs d'autres continents.

Écouter l'audio 02:07

Grace Boateng : "Pourquoi est-il pour nous Africains, plus difficile d'aller en Allemagne que pour un Chinois ou un Australien ?"

Les Africains seraient-ils victimes de discriminations dans le traitement des demandes de visa ? Une enquête de la Deutsche Welle couvrant la période de 2014 à 2017 et portant sur des demandes de visa long séjour pour étude, travail ou regroupement familial, révèle qu'une demande sur cinq déposées en Afrique est rejetée. Alors que c'est seulement une demande sur huit pour les pays européens hors Union européenne. En Asie, seule une demande sur dix est refusée.

L'enquête ne concerne pas les "visa Schengen" pour les courts séjours.

 

Data visualization FR visa applications Germany by continent

Le parcours du combattant

L'étude cite le cas de Grace Boateng, une jeune ghanéenne de 26 ans qui croyait pouvoir obtenir facilement le précieux sésame. Sur trois ans, elle n'a obtenu le visa qu'à sa quatrième tentative.

Pourtant, Grace Boateng pense avoir à chaque fois fourni les documents nécessaires. "Je vous ai montré mes relevés bancaires, j'ai un logement ici à Accra, j'ai une famille ici. Que voulez-vous encore?" demandait-elle alors que le personnel de l'ambassade invoquait le risque qu'elle ne retourne dans son pays à l'expiration de son visa.

"Pourquoi est-il pour nous Africains, plus difficile d'aller en Allemagne que pour un Chinois ou un Australien ou quelqu'un d'autre ? Pourquoi dire aux gens qu'ils ont le droit de demander le visa, les faire payer, car ce n'est pas tout le monde qui en a la capacité, et finir par les rejeter ?" s'interroge la jeune femme dans une interview accordée à la Deutsche Welle.

 

Data visualization FR visa applications Germany rejection rates continents

Le cas de Grace n'est pas isolé

Entre 2014 et 2017, le nombre total de demandes ayant fait l'objet d'une décision positive ou négative dans les ambassades et consulats de l'Allemagne a augmenté de 58% alors que le nombre de rejets a augmenté de 131%. Dans cet intervalle, seulement 10% des demandes suivies de réponse l'ont été en Afrique. Loin derrière l'Asie (60%) et les pays européens non membres de l'Union européenne (23%).

Le ministère allemand des Affaires étrangères n'a pas voulu accorder d'interview sur l'enquête de la DW et a juste mentionné que les décisions sur les visas se basaient sur des critères objectifs et sans discrimination suivant la nationalité du demandeur.

 

Data visualization FR visa applications Germany distribution rejection rates continents

De grandes différences entre les pays

Il existe pourtant des différences flagrantes. Pour l'expert de la migration, Jochen Oltmer, "la question c'est toujours comment se porte le pays d'origine sur le plan intérieur ? Est-ce que l'arrivée du demandeur présente un risque sécuritaire ou sanitaire ? Ou bien s'agit-il d'un pays démocratiquement mûr ou d'une dictature pauvre ? "

Jochen Oltmer en veut pour preuve le Nigeria, pays densément peuplé où la tendance à l'émigration est élevée sur fond de conflits violents, de terrorisme et de violations sévères des droits de l'homme.

En effet, l'enquête de la DW montre que 5.268 demandes ont fait l'objet d'une décision au Nigeria entre 2014 et 2017 contre 4.089 en Afrique du Sud. Or seul 6% de ces demandes en Afrique du Sud ont été rejetées alors que 24% l'ont été au Nigeria.

 

Data visualization FR visa applications to Germany over time

Ecart entre les annonces et la réalité

Tous ces chiffres montrent le grand écart entre l'ouverture affichée par les autorités allemandes et la réalité. L'année dernière, Berlin a annoncé des facilités de visa pour les jeunes Africains.

"Nous voulons accorder aux jeunes du Ghana des occasions pour étudier ou se former en Allemagne. Je pense que nous devons combattre les migrations irrégulières tout en donnant la chance aux jeunes gens qui le souhaitent de voyager légalement", déclarait notamment la chancelière allemande Angela Merkel, lors d'une visite à Berlin du président ghanéen Nana Akufo-Addo, en février.

Audios et vidéos sur le sujet