Le réchauffement climatique aggrave la faim en Afrique | Afrique | DW | 16.10.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Le réchauffement climatique aggrave la faim en Afrique

La faim progresse dans le monde, selon le rapport 2019 de l’ONG allemande Welthungerhilfe qui a rendu public l’Indice de la faim dans le monde. Les causes seraient le réchauffement climatique et les conflits armés.

Écouter l'audio 05:57

"Les saisons des pluies sont différentes" (Francis Djomeda, Welthungerhilfe)

Selon le rapport, qui est publié chaque année depuis 2006, la faim progresse dans le monde et l’insécurité alimentaire perdure dans beaucoup de pays africains.

Sur les 117 pays évalués, 43 connaissent une insécurité alimentaire aiguë depuis 2017, précise le document. C’est le cas notamment de pays comme le Tchad, Madagascar, le Yémen ou la Zambie.

Au total, 822 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde, soit une personne sur neuf. Ce chiffre était pourtant inférieur à 800 millions, il y a trois ans.

Les causes de l’aggravation de la famine seraient le réchauffement climatique et les conflits armés. Des pays africains comme le Niger, le Nigeria, le Burkina Faso, le Mali, le Tchad et la Centrafrique sont particulièrement touchés. C'est ce qu'explique Francis Djomeda, le représentant pour le Niger de la Welthungerhilfe (WHH).

Cliquez sur la photo (ci-dessus) pour écouter l’interview.

 

Audios et vidéos sur le sujet