1. Aller au contenu
  2. Aller au menu principal
  3. Voir les autres sites DW
De nombreux défis attendent le président malien Ibrahim Boubacar Keita et son gouvernement
De nombreux défis attendent le président malien Ibrahim Boubacar Keita et le nouveau gouvernementImage : Issouf Sanogo/AFP/Getty Images

Le Mali mise sur l'ouverture

Carole Assignon
9 septembre 2013

Le Mali a désormais une nouvelle équipe gouvernementale. Ce cabinet a été formé par le premier ministre Oumar Tatam Ly et il compte plusieurs membres du gouvernement de transition sortant.

https://p.dw.com/p/19eDf

Parmi les ministres sortants qui figurent dans la nouvelle équipe, signalons entre autres le général Moussa Sinko Coulibaly, qui est maintenu à son poste de ministre de l'Administration du territoire. Au sein de la nouvelle administration on peut également noter la création d'un ministère de la Réconciliation nationale et du Développement des régions du Nord, confié à un diplomate Cheick Oumar Diarra.

Une équipe diversifiée

Sur les 22 candidats à la présidence qui se sont désistés en faveur d'Ibrahim Boubacar Keita seul Moussa Mara, actuellement maire d'une commune de Bamako, s'est vu confier un portefeuille ministériel. Il fait son entrée au gouvernement comme ministre de l'Urbanisme.

Boubèye Maiga est chargé de la Défense, un poste qu'il a déjà occupé sous la présidence d'Alpha Oumar Konaré. Parmi les quatre femmes présentes au sein du gouvernement figure Mme Bouaré Fily Sissoko, une économiste qui a notamment travaillé à la Banque mondiale, et qui est nommée ministre de l'Economie et des Finances. Autre nomination marquante, celle des Affaires étrangères qui revient à Zahaby Ould Sidy Mohamed, chef du Front islamique arabe de l'Azawad dans les années 1990.

Pour le Professeur Issa N'Diaye, philosophe et enseignant-chercheur à l'université de Bamako, cette nomination est un plus mais plusieurs interrogations demeurent. Ecoutez son analyse ci-dessous :

[No title]

Passer la section Sur le même thème