L′armée nigeriane toujours en prise avec Boko Haram | Afrique | DW | 22.12.2017
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

L'armée nigeriane toujours en prise avec Boko Haram

Le 22 décembre 2016, l'armée nigériane se félicitait de la reconquête de la forêt de Sambisa, l'un des fiefs de Boko Haram dans l'Etat de Kashim. Pourtant, un an plus tard, la victoire est loin d'être totale.

Écouter l'audio 02:08
Now live
02:08 min

"Je n’avais presque rien à manger à la maison, alors j’ai décidé de rejoindre le groupe"

A son accession au pouvoir en mai 2015, le président nigérian, Muhammadu Buhari, avait promis de débarrasser ses concitoyens de la milice Boko Haram dans les six mois.

Il y a un an, une grande offensive a été lancée dans l'Etat de Kashim. Le 22 décembre 2016, l'armée nigériane a annoncé avoir repris la forêt de Sambisa, bastion du groupe djihadiste.

La journée est d'ailleurs fériée dans la région cette année.

Néanmoins, quatre pays sont toujours la cible de Boko Haram, c'est pourquoi le Niger et le Tchad tentent désormais de persuader ses combattants de déposer les armes et leur propose de se réinsérer dans la société "normale" mais très peu d'argent est investi dans de véritables programmes de réinsertion, alors même que le budget alloué à la lutte contre Boko Haram fait polémique.

Quant aux populations locales, elles sont sceptiques vis-à-vis des "repentis".

Ecoutez ci-dessus les précisions de Jens Borchers et Sandrine Blanchard.

Audios et vidéos sur le sujet