L′antisémitisme inquiète la presse allemande | Vu d′Allemagne | DW | 21.02.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Vu d'Allemagne

L'antisémitisme inquiète la presse allemande

Les journaux allemands ne cachent pas leur inquiétude après les cas récents d'antisémitisme en France et en Europe. Dans la presse aussi : les critiques sévères contre le président russe Vladimir Poutine.

Frankreich | Demonstration gegen Antisemitismus in Paris (imago/IP3press/A. Sciard)

Manifestation contre l'antisémitisme à Paris, en France, mardi 19 février, après plusieurs actes contre la communauté juive dans le pays.

"Beaucoup de juifs ne se sentent plus en sécurité en Europe et aux USA", annonce dès le début d'un billet la Süddeutsche Zeitung ce jeudi. "L'antisémitisme se banalise", titre de son côté la Frankfürter Allgemeine Zeitung. À chaque fois des images de tombes juives profanées : celle d'un cimetière en France. Dernier cas d'ampleur en date, cette semaine, d'une attaque contre la communauté juive, qui fait beaucoup réagir la presse en Allemagne.

"Quand un sondage révèle que 28% des juifs de douze pays européens ont déjà été offensés ou maltraités en raison de leur religion, ce doit être un signal d'alarme", écrit la Süddeutsche Zeitung. Le quotidien de Munich cite les cas récents qui montrent la propagation de ces idées nauséabondes : le débat sur la haine contre la communauté juive en Pologne, des positions ambiguës d'un chef de parti au Royaume-Uni... "Un mélange toxique, auquel se superpose le conflit au Moyen-Orient", écrit la Süddeutsche.

Alors que faire ? "En France, Emmanuel Macron veut désormais utiliser la même définition de l'antisémitisme que l'Alliance internationale pour la mémoire de l'Holocauste", racontent les journaux allemands sur internet aujourd'hui.

La Frankfürter Allgemeine Zeitung explique que cela rendrait condamnable, par exemple, le fait "de propager le mythe d'une conspiration juive mondiale". La FAZ rappelle que c'est déjà le cas en Allemagne. Mais met en garde contre le racisme grandissant aussi en Israël, les soutiens de Netanyahou aux populistes en Europe et conclut : "Il serait faux aussi de considérer toute critique à l'égard d'Israël comme antisémite". 

Vladimir Poutine face aux critiques

Et puis dans la presse aussi, de nombreux commentaires au lendemain d'un discours de Vladimir Poutine à ses compatriotes, alors que le président est de plus en plus impopulaire dans les sondages. "Une série de promesses vides et une démonstration de faiblesse", juge sévèrement la Frankfürter Allgemeine Zeitung.

La Süddeutsche entre pour sa part plus dans le contenu du discours : "Poutine l'a utilisé pour lister les problèmes du pays : problèmes financiers dans beaucoup de familles, problème de natalité, manque de médecins ... Mais il ne prend la responsabilité de rien, cite ses ministres ou les responsables politiques locaux", décrypte le journal.

Russland | Putin hält Rede zur Lage der Nation | 2019 (Getty Images/AFP/A. Nemenov)

Vladimir Poutine s'exprimait à ses concitoyens mercredi

"Il est toujours dans l'escalade", affirme la Augbsurger Allgemeine alors que Valdimir Poutine a menacé de déployer de nouveaux missiles contre les occidentaux.

"Il peut tout dire, tout promettre. Mais est-ce que les choses s'amélioreront pour la Russie ?", interroge la Süddeutsche qui conclut : "Cela reste ouvert. Et c'est la même chose pour la cote de popularité du président russe".

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !