Haut Conseil des Togolais de l′extérieur, une fausse bonne idée ? | International | DW | 12.09.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

International

Haut Conseil des Togolais de l'extérieur, une fausse bonne idée ?

Le Haut Conseil des Togolais de l'extérieur lancé par le chef des la diplomatie togolaise Robert Dussey se met doucement en place. Les résultats de l’élection des représentants pour l'Europe sont désormais connus.

Écouter l'audio 08:06

La diaspora est prise en compte "lorsque ça arrange leurs intérêts" (C. Klutse)

Selon le ministre togolais des Affaires étrangères, Robert Dussey, le Haut conseil des Togolais de l'extérieur a pour ambition de permettre aux associations des Togolais dispersées à travers le monde de se regrouper et de s'organiser afin d'assurer leur  représentativité. Mais l'initiative ne convainc pas Clément Klutse. D'origine togolaise, il est député suppléant de la CDU, le parti de la chancelière Angela Merkel, au parlement régional de Hambourg dans le nord de l'Allemagne.

Écouter l'audio 05:47

La réaction du ministre togolais des Affaires étrangères, Robert Dussey.

"L'idée, en soit, n'est pas mauvaise. Mais c'est l'approche qui a été prise qui ne convient pas. Ils prennent la diaspora en compte lorsque ça arrange leurs intérêts. C'est un coup du gouvernement, de l'Etat togolais pour embobiner encore une fois la diaspora avant les élections prochaines. Et donc, du coup, les résultats ne pourront pas être bénéfiques pour le Togo."

Plateforme d'échanges

Le Haut conseil des Togolais de l'extérieur se veut également une plateforme d'échanges entre les Togolais de l'extérieur, leur gouvernement et leurs concitoyens vivant au pays. Cependant, Théo Ananissoh, écrivain togolais résident en Allemagne, estime que le pouvoir de Lomé veut, en fait, prolonger son emprise politique à l'étranger : 

"Ils ont constaté, surtout en Allemagne où j'habite, que les Togolais de l'extérieur se sont organisés et invitent des hommes politiques de l'opposition à venir leurs parler et ils sont très actifs. C'est ce qui fait que le régime cherche, à son tour, à créer une annexe ou un prolongement de son propre parti unique à l'étranger."

Écouter l'audio 05:47

Théo Ananissoh "Le régime veut prolonger son parti unique à l'étranger"

Au-delà des divergences idéologiques et politiques, il est nécessaire que la diaspora togolaise unisse ses forces, suggère Kag Sanoussi, président de l'Institut international de gestion des conflits qui a été élu membre de cette structure pour la zone Europe.

"Nous pouvons nous retrouver sur l'essentiel. Et c'est tout l'enjeu qu'il faut réussir à maintenir dans l'intérêt général en essayant d'éviter que les débats politiques viennent télescoper cette sérénité que nous voulons créer."

Le Haut conseil des Togolais est composé de 77 délégués élus qui sont  répartis dans quatre zones : Afrique (45), Europe (19), Amériques (6) et Asie- Océanie (7).

Rappelons que le processus électoral a démarré le 15 juillet 2019 et s'est achevé  par la liste définitive des délégués le 11 septembre dernier.

Enfin, le Haut conseil des Togolais sera installé lors du Forum économique de la diaspora Africaine qui aura lieu les 28 et 29 novembre prochain à Lomé.

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !