Contre-sommet du G20 en Afrique | Afrique | DW | 04.11.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Contre-sommet du G20 en Afrique

ONG et militants altermondialistes se sont réunis à Niono, au Mali, pour protester contre les politiques recommandées par le G20. Ce contre-sommet se qualifie de "Sommet des pauvres" ou de "Forum des peuples".

default

"Un autre monde est possible" - lors du forum mondial social à Dakar en février 2011

Organisé depuis 10 ans, le Forum des peuples veut montrer qu' "un autre monde est possible", pour reprendre le célèbre slogan lancé par les altermondialistes d'Attac. Son objectif est donc de définir des politques économiques et sociales différentes des axes préconisés par les grandes puissances et les instances internationales de la finance, comme le Fonds monétaire international et la Banque mondiale.

Ainsi, les ateliers thématiques et les conférences organisés pendant quatre jours à Niono ont abordé de nombreuses questions considérées par des associations africaines comme trop peu évoquées par le G20. Citons par exemple le nucléaire en Afrique. Les participants au forum de Niono dénoncent l'exploitation des gisements d'uranium, au Niger, au Mali, en RDC, pour alimenter les centrales ou les arsenaux nucléaires des puissances occidentales. Ils réclament une abolition totale des armes nucléaires. Côté gestion des ressources, les altermondialistes présents au Mali ont dénoncé une fois de plus le déboisement systématique et le pillage des ressources naturelles de l'Afrique par les multinationales.

Reisanbau in Mali

Se battre pour de nouvelles politiques agricoles

Faire entendre les voix des pays en développement

Autres thèmes abordés : l'éducation ou encore les politiques agricoles... qui méritent selon les organisateurs une autre approche que celle envisagée par les responsables réunis à Cannes. La crise de la dette et une possible taxation des transactions financières ont elles aussi été discutées, et un appel à été lancé, pour constituer "un front mondial contre la dette".

Alors que cette année certains pays émergents comme le Brésil ou la Turquie sont représentés au G20, les mouvements populaires africains et ONG souhaitent que leur voix soit davantage entendue. Ils entendent par ce contre-sommet contribuer à la lutte contre les principes et pratiques néolibérales. Ils demandent à rapprocher les débats des besoins des peuples, notamment dans les pays en développement.

Le plus web: écoutez ci-dessous l'interview avec Ibrahim Hamani Souley, directeur de la Coalition des Alternatives Dette et Développement au Mali, et co-organisateur du Forum des peuples de Niono. Il s'exprime au micro d'Aurélie Juignet.

Auteurs : Aurélie Juignet, Sandrine Blanchard
Edition : Cécile Leclerc

La rédaction vous recommande

Liens

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !