Bundesliga J11 : Le Bayern trop fort pour Dortmund | Bundesliga | DW | 11.11.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Bundesliga

Bundesliga J11 : Le Bayern trop fort pour Dortmund

Il n'y a pas eu de match à Munich : le Bayern a tout simplement étrillé le Borussia Dortmund (4-0). Le Borussia Mönchengladbach reste solide leader, avec quatre points d'avance sur ses poursuivants.

A l'Allianz Arena, c'est un choc à sens unique qui s'est déroulé entre le FC Bayern Munich et le Borussia Dortmund.Le champion d'Allemagne en titre a étrillé le BvB 4-0. C'est Robert Lewandowski qui a ouvert le score dès la 17ème minute de jeu. Serge Gnabry a inscrit le deuxième but de la rencontre au retour des vestiaires avant que Lewandowski n'y aille de son doublé pourtant ainsi à 16 son nombre de réalisations depuis le début de la saison.

Fußball Bundesliga FC Bayern München - Borussia Dortmund (imago images/kolbert-press)

Que ce soit de la tête ou du pied, Robert Lewandowski ne s'arrête plus de marquer

Une classe d'écart

Pendant ce temps, le Borussia n'a tiré qu'une seule fois au but. Un match cauchemardesque donc pour les hommes de Lucien Favre qui s'est soldé par un but contre son camp du capitaine Mats Hummels, transfuge du Bayern Munich.

Samedi soir, il y avait une classe d´écart entre le Bayern et le Borussia Dortmund; Michael Zorc, qui avait pourtant tenté de motiver ses troupes, a reconnu après la rencontre que son équipe n'avait pas été digne de cette affiche, retransmise dans 205 pays à travers le monde :

"Même quand nous avions le ballon, nous avons fait des erreurs toutes bêtes. Nous avons facilité la tâche du Bayern Munich. Nous nous sommes sortis tous seuls de la rencontre. Au final, il faut dire que c'était un non-match de notre part. C'était une véritable contre-performance."

De son côté, Thomas Müller jubile. L'ancien international allemand, qui a délivré deux passes décisives lors de cette rencontre, a expliqué quel était l'écart de classe entre les deux équipes :

"Nous avons quelque chose en plus par rapport à Dortmund. Au Borussia, il y a beaucoup d'individualités très fortes, mais je crois qu'il faut un mélange entre physique et élégance. Sur le terrain, tu dois avoir une équipe homogène. Et nous avons montré que nous étions une équipe plus active, que ce soit avec ou sans le ballon, et nous n'avons pas laissé les joueurs de Dortmund respirer."

Fußball Bundesliga FC Bayern München - Borussia Dortmund (Getty Images/Bongarts/A. Hassenstein)

Thomas Müller a été l'un des hommes de la rencontre

Gladbach a toujours quatre points d'avance

Grâce à sa victoire 3-1 face au Werder Brême, le Borussia Mönchengladbach reste seul en tête. Cela fait maintenant un mois que les Poulains sont leaders. Le football proposé par l'équipe de Marco Rose est séduisant, mais très fatiguant, comme l'a expliqué le capitaine Yann Sommer à l'issue de la partie : 

"C'est une belle chose que de voir que les choses nous réussissent que nous faisons de bons matchs à domicile. Nous investissons beaucoup d'énergie dans nos rencontres. Et je crois qu'en ce moment, c'est ça, la clé : comme nous jouons un football très éreintant, nous avons besoin de buts, pour nous récompenser de nos efforts. Et quand on marque, cela nous permet de nous reposer un peu et de reprendre nos esprits. Et nous y arrivons très bien en ce moment."

Gladbach reste donc solide leader avec désormais 25 unités au compteur.

Fußball Bundesliga Borussia Mönchengladbach - Werder Bremen (picture-alliance/dpa/M. Becker)

En détournant un pénalty, Yann Sommer a une fois de plus montré la voie

Leipzig ne lâche rien

Derrière le Borussia Mönchengladbach, on retrouve le RB Leipzig. Les hommes de Julian Nagelsmann confirme leur retour au premier plan après un mois d'octobre compliqué. Une semaine après leur victoire 8-0 face à Mayence, les Rotten Bullen se sont imposés 4-2 sur la pelouse du Hertha Berlin avec notamment un doublé pour Timo Werner.

Du côté du Hertha, même si le match n'a pas tenu ses promesses sur le terrain, en tribunes le spectacle était bien présent avec un bel hommage de la Ostkurve, qui a dressé un faux Mur, tout comme le club d'ailleurs. A l'occasion du 30ème anniversaire de la chute du Mur de Berlin, le Hertha a installé un faux Mur sur la pelouse du stade olympique, qui a été ensuite détruit par les joueurs lors de leur entrée. Malheureusement, c'était la seule chose dont les fans berlinois ont pu se réjouir samedi après-midi.

Deutschland Bundesliga Hertha BSC Berlin v RB Leipzig (AFP/O. Andersen)

Pour les 30 ans de la chute du Mur, le Hertha avait installé un faux Mur

Fribourg continue de s'amuser

Grâce à sa victoire 1-0 sur l'Eintracht Francfort, le club de la Forêt Noire est quatrième avec 21 points (comme le Bayer et Leipzig). Hoffenheim, qui a battu Cologne 2-1 dans les arrêts de jeu vendredi soir, est cinquième avec 20 points, devant Dortmund, mais aussi Schalke 04 (qui a concédé le nul 3-3 face au Fortuna Düsseldorf) et le Bayer Leverkusen (vainqueur 1-0 de Wolfsburg). Un peu plus bas dans le classement, l'Union Berlin est allé gagner 3-2 à Mayence, tandis qu'Augsburg s'est imposé 1-0 à Paderborn.

32 buts ont été inscrits au cours de cette 11ème journée de Bundesliga. Prochain rendez-vous, dans deux semaines, avec notamment Bayer Leverkusen-Fribourg, Francfort-Wolfsburg et Werder-Schalke 04.

L'Egypte et la Côte d'Ivoire vainqueurs

En Afrique, la Coupe d'Afrique des Nations a débuté vendredi soir en Egypte. Le pays hôte s'est imposé 1-0 face au Mali et prend seul la tête du groupe A, étant donné que le Cameroun et le Ghana n'ont pu se départager, score final 1-1. Dans le groupe B, la Côte d'Ivoire a battu le Nigeria 1-0 sur un pénalty de Silas Gnaka. Les Eléphants ont trois points, soit deux longueurs d'avance sur l'Afrique du Sud et la Zambie, qui ont fait 0-0.

Début de la deuxième journée cet après-midi, avec Mali-Cameroun à 15h TU, suivi d'Egypte-Ghana, à 18h en temps universel.

Fed Cup : victoire de la France

A Perth, en Australie, la paire Caroline Garcia-Kristina Mladenovic a remporté le double décisif face au duo Ashleigh Barty-Samantha Stosur (6-4, 6-3). La France s'impose 3-2 en finale et remporte la troisième Fed Cup de son histoire, après celle des 1997 et 2003.