1. Aller au contenu
  2. Aller au menu principal
  3. Voir les autres sites DW

Au Tchad, des tensions au sein du clan Deby

Carole Assignon
15 décembre 2021

Le domicile de l’ancien ministre de l’Education nationale, Ahmat Acyl Khazali, le frère de l’ex-première dame, Hinda Déby Itno, a été attaqué, il y a quelques jours.

https://p.dw.com/p/44HGG
Manifestation de Wakit Tama à N'Djamena en août 2021
Manifestation de Wakit Tama à N'Djamena en août 2021Image : Blaise Dariustone/DW

L'un des faits marquants qui illustre cette tension au sein de la famille qui dirige le Tchad depuis des décennies, est l’attaque, il a quelques jours, du domicile de l’ancien ministre de l’Education nationale, Ahmat Acyl Khazali, le frère de l’ex-première dame, Hinda Déby Itno.

Au Tchad, l’ambiance est tendue au sein du  "clan" au pouvoir.

Ahmat Acyl Khazali, le directeur de la Caisse nationale de prévoyance est soupçonné d’avoir commandité l’assassinat d’un colonel de l’armée tchadienne, avec qui il avait un litige foncier.

Selon nos informations, l’ex-première dame, Hinda Déby ne se sentirait plus en sécurité dans la capitale tchadienne.

Dialogue national

Ces tensions ont lieu alors que la transition politique mise en place à la suite du décès du président Idriss Déby Itno prévoit l’organisation d’un dialogue nationaldont la date n’est pas encore fixée.

"Une minorité détient des armes" (Alain Kemba Didah)

Pour Alain Didah Kemba coordinateur du mouvement citoyen "Le temps" et l'un des responsables de la coordination citoyenne Wakit Tama (qui signifie "L’heure est arrivée" en arabe tchadien), il ne fait aucun doute que ces tensions au sein du clan Déby auront des impacts sur le processus de réconciliation en cours.

Cliquez sur la photo (ci-contre), pour écouter l’interview.

DW Französisch Carole Assignon
Carole Assignon Journaliste au programme francophone de la Deutsche Welledw_afrique