1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Forum des cultures

« Ouvrir les yeux des spectateurs »

Harrikisna Anenden est un pionnier du cinéma à l’Ile Maurice. Son deuxième film « Les Enfants de Troumaron » montre une société en déclin.

Loin des images carte postale : l'histoire d'une bande de jeunes en galère

Loin des images carte postale : l'histoire d'une bande de jeunes en galère

« Montrer les choses que les gens ne voient pas » – c’est le crédo du réalisateur mauricien Harrikrisna Anenden. Pendant des dizaines d’années, il s’est consacré au documentaire. Il a fait, caméra à l’épaule, le tour du monde pour l’OMS, l’Organisation Mondiale de la santé. En 2005, il se tourne vers la fiction avec « La Cathédrale ». Sept ans plus tard, il réalise son deuxième long métrage « Les Enfants de Troumaron » et reçoit au festival du Fespaco le prix Oumarou Ganda ainsi qu’une mention spéciale du jury du Prix de la critique africaine. Quelques mois plus tard, l’actrice principale remporte le prix de la meilleure actrice au festival du Burundi. Beau palmarès pour ce film issu de l’Ile Maurice, où le cinéma n’existe quasiment pas.

Avec « Les Enfants de Troumaron », Harrikrisna Anenden signe un film aux antipodes des images carte postale de l’Ile Maurice véhiculées par les agences de voyages. Au cœur du film : une bande de quatre jeunes en galère. Ils vivent dans une cité défavorisée de Port-Louis, capitale de l’ile Maurice. La seule perspective qu’ils ont c’est un jour de quitter l’île – et pour cela tous les moyens leur semblent bons. Le meurtre d’un des jeunes de la bande va pousser les autres à faire des choix impossibles.

Ce film est une adaptation du roman « Eve de ses décombres » écrit par Ananda Devi, qui se trouve être la femme d’Harriskrina Anenden. Le cinéma pour lui est une affaire de famille puisqu’il a réalisé « Les Enfants de Troumarron » avec son fils Shavran Anenden…

Écouter l'audio 12:36

Ecoutez le Forum des Cultures !

Audios et vidéos sur le sujet