1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Environnement

L’officier Yékoua-Ketté, un casse-tête pour Touadéra

L'ex-directeur de l'Office central de répression du banditisme, M. Yékoua-Ketté est accusé d'avoir mené une exécution extrajudiciaire et d'en avoir ordonné cinq autres. A la présidence, le cas de cet officier dérange.

Écouter l'audio 02:15

"Pour le président, personne n’échappera à la loi…" (Albert Mokpem)

Situation sécuritaire toujours inquiétante en Centrafrique : villages attaqués en province, enlèvement de policiers en plein Bangui ou encore des rebelles qui ne désarment pas, après plusieurs mois d'accalmie, la Centrafrique renoue avec les violences au moment où le nouveau pouvoir élu est en train de prendre ses assises. Et c’est dans ces conditions que l'organisation de défense des droits de l'Homme, Human Rights watch accuse l'ex-directeur de l'Office central de répression du banditisme Robert Yékoua-Ketté, d'avoir personnellement mené une exécution extrajudiciaire et d'en avoir ordonné cinq autres. L’accusation portée contre Robert Yékoua-Ketté est un casse tête chinois pour le président Faustin-Archange Touadera.

Ecoutez Albert Mokpem, le porte parole du président Touadéra. Pour lui, la sécurité et la lutte contre l’impunité font partie des priorités du président.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet