Revivez l′investiture de Joe Biden | International | DW | 20.01.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

International

Revivez l'investiture de Joe Biden

C'est une page qui se tourne aux Etats-Unis avec la prestation de serment de Joe Biden qui arrive à la Maison Blanche en se posant en rassembleur d'un pays divisé.

Le nouveau président, sa vice-présidente et leurs conjoints

Le nouveau président, sa vice-présidente et leurs conjoints

Les heures sont indiquées en TU + 1 (la même heure à Berlin en Allemagne)

19h02 : Le nouveau président et la vice-présidente s'apprêtent à quitter le Capitole. Joe Biden indique qu'il va se mettre au travail immédiatement.

18h59 : La cérémonie d’investiture a pris officiellement fin. Joe Biden et Kamala Harris devraient s’incliner devant la tombe du soldat inconnu, selon des médias américains.

18h40 : Après avoir serré des mains, Joe Biden a quitté l’esplanade dédiée à la cérémonie d’investiture, accompagné de son épouse, Jil Biden.

18h30 : Le révérend Sylvester Beaman a prononcé un sermont lors de la cérémonie d’investiture de Joe Biden et Kamala Harris.  Il a demandé aux Américains de se pardonner pour aller de l’avant. Le religieux de Wilmington, la ville de Joe Biden, dans l’Etat du Delaware, souhaite que les Etats-Unis utilisent leurs ressources pour le bien-être commun.  

18h14 : "Dieu protège l'Amérique, merci à l'Amérique", conclut Joe Biden, pour finir son discours inaugural après sa prestation de serment. 

18h13 : "Je défendrai notre démocratie, je défendrai l'Amérique", assure le nouveau président. Il indique que son pays doit être un exemple pour le monde.  

18h10 : Le nouveau président a observé avec les invités au Capitole une minute de silence en hommage aux victimes de la Covid-19. 

18h09 : "Nous travaillerons avec le monde pour relever les défis de demain. Nous serons des partenaires fiables pour la paix et la sécurité", annonce Joe Biden. 

18h07 : Le nouveau président appelle à cesser la guerre entre les républicains et les démocrates. Il souhaite une nation unie pour combattre la Covid-19. 

18h04 : "Je serai le président de tous les Américains", promet Joe Biden. 

18h03 : Joe Biden dénonce les évènements survenus au Capitole. Il y a deux semaines, des partisans de Donald Trump ont envahi le Capitole.

18h01 : La politique ne doit pas détruire tout sur son chemin, déclare Joe Biden. Le nouveau président appelle ses compatriotes à travailler ensemble.  

17h58 : Le nouveau président appelle à l'unité. C'est dans l'unité que les Etats-Unis peuvent relever les nombreux défis, selon Joe Biden. Il reconnaît que la tâche ne sera pas facile alors que le pays est encore plus divisé après le scrutin présidentiel du 3 novembre. 

17h57 : Joe Biden a regretté le nombre de morts survenus en raison de la pandémie de Covid-19. Le pays a franchi la barre des 400.000 morts, les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé au monde. 

17h54 : "La démocratie est précieuse, la démocratie a pris le dessus", a déclaré Joe Biden lors de son discours inaugural après sa prestation de serment. 

17h49 : Il est le nouveau président des Etats-Unis. Joe Biden est officiellement le 46ème président des Etats-Unis. Il a prêté serment en jurant "solennellement de remplir avec fidélité la charge de président des Etats-Unis". Joe Biden s'est engagé à préserver et protéger la Constitution des Etats-Unis. 

17h42 : Kamala Harris vient de prêter serment en tant que vice-présidente des Etats-Unis. Elle a assuré qu'elle va assumer ses fonctions avec la crainte de Dieu. La nouvelle vice-présidente, une première dans l’histoire des Etats-Unis, s’engage à travailler pour le peuple américain.

17h30 : Le président élu et sa vice-présidente n'ont pas encore été investis. En ce moment, des élus américains prononcent des allocutions. Mais avant son investiture, le président Joe Biden a indiqué que ce 20 janvier est un jour particulier.

17h08 :  Contrairement à Donald Trump, son vice-président Mike Pence et les ex-présidents Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton seront, eux, aux premières loges durant ce moment fort de la démocratie américaine prévu avant 12H00 (17H00 GMT) avec un dispositif de très haute sécurité qui rend la capitale fédérale américaine méconnaissable.

16h54 : Le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador a déclaré mercredi qu'il partageait les priorités fixées par Joe Biden pour le début de son mandat, notamment sur les migrations, une question sensible pour le Mexique dans ses relations avec les Etats-Unis.

16h44 : Les invités arrivent peu à peu sur les marches du Capitole. 

16h35 :  Le président élu Joe Biden et sa future vice-présidente Kamala Harris sont arrivés au Capitole, où ils prêteront serment peu avant midi devant les ex-présidents Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton, mais en l'absence de Donald Trump.

15h08 : Les Biden assistent à une messe avec les chefs républicains et démocrates du Congrès. Le futur 46e président des Etats-Unis était accompagné de son épouse Jill Biden, des démocrates Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants, et Chuck Schumer, chef de la minorité au Sénat, ainsi que des chefs des républicains à la chambre haute Mitch McConnell et à la chambre basse Kevin McCarthy. 

15h00 :  Le président américain Donald Trump a souhaité "bonne chance" à son successeur démocrate Joe Biden, mercredi depuis le tarmac de la base militaire d'Andrew, juste avant d'embarquer à bord d'Air Force One pour la dernière fois et s'envoler pour la Floride.

14h20 : Donald Trump a quitté la Maison Blanche à quelques heures de la fin de son mandat. L'hélicoptère présidentiel Marine One transportant Donald et Melania Trump s'est envolé peu après 08H15 (13H15 GMT) depuis les jardins de la Maison Blanche. Prononçant seulement quelques mots, le président sortant a évoqué un mandat "fantastique de quatre ans", représentant "l'honneur d'une vie".

12h05 : Le président allemand, Frank-Walter Steinmeier, a fait part de son "grand soulagement" à quelques heures de l'investiture de Joe Biden au poste de président des Etats-Unis, assurant que ce sentiment était partagé par "beaucoup de monde" en Allemagne.

Le président fédéral Steinmeier publie un message vidéo sur l'investiture de Joe Bide.

Le président fédéral Steinmeier publie un message vidéo sur l'investiture de Joe Bide.

11h50 : Le Premier ministre britannique Boris Johnson a félicité le président élu des Etats-Unis Joe Biden, se disant "impatient" de "collaborer étroitement" avec lui.

Joe Biden accède à la présidence à 78 ans après un demi-siècle en politique. Il entend marquer dès le premier jour sa différenece avec  Donald Trump.

Dès mercredi, il prendra 17 actions présidentielles pour revenir sur les mesures phares de Donald Trump, en engageant notamment le retour des Etats-Unis dans l'accord de Paris sur le climat et au sein de l'Organisation mondiale de la Santé.

>>>>Trump boude l’investiture de Biden, sécurité renforcée à Washington

Mesures de sécurité

Quelque 25.000 soldats de la Garde nationale et des milliers de policiers venus de tout le pays seront déployés. Preuve de la tension qui règne : douze d'entre eux ont été écartés du dispositif de sécurité dans le cadre d'une procédure de recherche d'éventuels liens avec des groupes extrémistes, a indiqué mardi le Pentagone.

Loin des foules immenses qui se pressent traditionnellement sur l'immense esplanade du "National Mall" pour voir leur nouveau président, l'ancien vice-président de Barack Obama fera face à plus de 190.000 drapeaux plantés pour représenter ce public absent. 

Des forces spéciales mobilisées pour la sécurité autour du Capitol à Washington.

Des forces spéciales mobilisées pour la sécurité autour du Capitol à Washington.

De hautes grilles, parfois surmontées de barbelés, protègent la "zone rouge" entre la colline du Capitole et la Maison Blanche
En attendant, le processus de confirmation par le Sénat des ministres désignés par le président élu a commencé mardi, afin que le gouvernement soit au plus tôt en ordre de marche face aux nombreuses crises.

>>>Avant de plier bagage, Donald Trump gracie ses alliés

Diplomatique...

Le futur secrétaire d'Etat, Antony Blinken, a promis de rompre avec quatre années d'unilatéralisme en "revigorant" les alliances mises à mal sous Donald Trump. Mais le futur chef de la diplomatie américaine a aussi déclaré que le républicain avait "eu raison" d'avoir adopté une position "plus ferme face à la Chine".

Anthony Blinken, le futur chef de la diplomatie américaine à Delaware le 24 novembre 2020.

Anthony Blinken, le futur chef de la diplomatie américaine à Delaware le 24 novembre 2020.

L'Europe "a de nouveau un ami à la Maison Blanche" a lancé la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, quelques heures avant l'investiture de Joe Biden, tandis que le président du Conseil européen, Charles Michel, l'a invité à une réunion avec les dirigeants de l'Union européenne pour "construire ensemble un pacte fondateur nouveau".

Réaction de l'Iran

Le président iranien Hassan Rohani s'est réjoui, lui, de la "fin" de l'ère du "tyran" Donald Trump. Du côté de l'économie, la prochaine secrétaire au Trésor Janet Yellen a appelé à "voir grand" dans la réponse à la crise provoquée par la pandémie et à remettre donc à plus tard les préoccupations sur le déficit public.

Le Kremlin a jugé en revanche que l'amélioration des relations entre la Russie et les Etats-Unis dépendait uniquement de la "volonté politique" du président élu Joe Biden.

Les attentes des Africains

"Biden c'est un retour à l'Amérique impérialiste en Afrique", estime Gnaka Lagoke maître-assistant à l'université Lincoln de Philadelphie dans une interview à DW. Pour lui, l'arrivée de Joe Biden risque de marquer un retour des vieilles méthodes en Afrique.

Écouter l'audio 07:07

"Biden c'est un retour à l'Amérique impérialiste en Afrique"

"Joe Biden va quand même réengager les Etats-Unis dans le multilatéralisme ce qui va permettre à l'Afrique - surtout l'Union africaine d'opérationnaliser la zine de libre échange qui regroupe 54 pays du continent. Et comme les Etats-unis aiment commercer avec les grandes entités, je pense que c'est une opportunité pour l'Afrique suite à l'AGOA, Pwer Africa et d'autres initiatives en faveur du commerce entre les Etats-Unis et le reste du monde", explique pour sa part Modibo Mao Makalou, économiste et ancien conseiller aux affaires économiques à la présidence du Mali. 

 

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !