Remettre l′Italie dans le droit chemin | Vu d′Allemagne | DW | 14.11.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Remettre l'Italie dans le droit chemin

A la Une de la presse de ce lundi : la photo de Silvio Berlusconi, les yeux fermés. Les journaux commentent la démission officielle du Cavaliere, et espèrent qu’une nouvelle ère s’ouvre pour l’Italie.

default

Silvio Berlusconi a finalement démissionné sous la pression des marchés

"Forza Italia" : "Allez l'Italie", titre Die Welt. Ce que l'opposition et la rue ont tenté de faire pendant des années, les marchés l'ont réussi en quelques semaines : libérer l'Italie de Silvio Berlusconi. Le journal note qu'un dur labeur attend le gouvernement de coalition : réformer le système des retraites, améliorer le marché du travail pour les jeunes, et modifier la grosse machine administrative. Le nouveau cabinet devra faire preuve de courage et accepter de réduire les dépenses s'il veut éviter que l'Etat ne fasse faillite. Pour Die Welt, c'est le moment ou jamais de remettre l'Italie sur les rails. L'occasion de moderniser ce beau pays au point mort depuis l'arrivée du Cavaliere en 1994. C'est tout ce qu'on souhaite pour l'Italie qui avait une industrie puissante, une culture et un style de vie unique. Un pays que le monde entier enviait !

Italien Berlusconi Rücktritt Finanzkrise Jubel Rom

"Enfin!" : les Italiens soulagés du départ du Cavaliere

La Süddeutsche Zeitung publie en Une une photo de la foule italienne en liesse à l'annonce de la démission de Berlusconi. Fini le « je-m'en-foutisme » commente le quotidien. L'Italie doit cesser d'être le numéro Un du rire en Europe, car les temps sont graves. De son côté, l'Europe doit prendre l'Italie au sérieux et laisser une chance à la nouvelle classe politique au pouvoir. Elle a du pain sur la planche : détacher les médias du monde politique et redonner confiance aux citoyens italiens pour qu'ils n'associent plus pouvoir avec cow-girls. Mais, poursuit la Süddeutsche Zeitung, Berlusconi n'était pas si catastrophique, il aurait pu faire bien pire en matière de populisme. Un scandale de filles vaut mieux qu'une démagogie anti-européenne. Le quotidien conclut que l'Italie a besoin de compétences et de charisme, pour le reste, c'est la justice qui s'en chargera.

Damas isolé

Syrien Demonstrationen

La suspension de la Syrie par la Ligue arabe devrait encourager les manifestants à poursuivre leur révolte

Auteur : Cécile Leclerc
Edition : Claire-Marie Kostmann

La Frankfurter Allgemeine Zeitung se félicite de son côté de la suspension de la Syrie par la Ligue arabe. Autant la rupture avec Kadhafi lors de la révolution libyenne n'avait rien eu de sensationnel, car la Ligue arabe avait déjà été humiliée à plusieurs reprises par le Guide. Autant la suspension de la Syrie est un acte fort. La réaction de Damas et la colère des pro-Assad contre les ambassades des pays arabes le prouvent. Même si la répression va continuer, le régime syrien est de plus en plus isolé et cela encourage les opposants et les manifestants, note la F.A.Z. Une chose est claire : la fin du pouvoir de Bachar al-Assad est de plus en plus proche. Ce qui est moins clair, en revanche, c'est ce qui se passera après.

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !