Regain de tension en Centrafrique | Afrique | DW | 07.05.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Regain de tension en Centrafrique

Le représentant de l’ONU en Afrique centrale s'exprime sur l'engagement de la Minusca alors qu'au moins deux personnes ont été tuées dimanche lors d'échanges de tirs, dans le quartier musulman du PK5 et ses alentours.

Écouter l'audio 11:51

"L’ONU ne laissera pas les groupes armés prendre en otage la RCA" (François Lounceny Fall)

En République centrafricaine, au moins deux personnes ont été tuées dimanche Lors d'échanges de tirs, dans le quartier musulman du PK5 et des quartiers voisins. La veille déjà, des tirs avaient été échangés entre les forces de sécurité centrafricaines et des hommes armés venus du PK5. Ces affrontements surviennent en pleine résurgence de tensions, non seulement dans la capitale où l'attaque d'une église, mardi dernier, a déclenché une vague de colère, mais aussi dans plusieurs provinces du pays. Des tensions qui préoccupent le représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU en Afrique centrale. François Lounceny Fall qui s'exprime à propos de l'engagement de la Minusca pour contrôler les débordements violent notamment dans la capitale.

Zentralafrikanische Republik Blauhelmsoldat (Getty Images/AFP/M. Longari)

Soldat de la Minusca dans le quartier PK5 de Bangui en 2014


Et malgré les tensions dans la capitale centrafricaine, environ 3.000 personnes ont assisté aux obsèques des personnes tuées mardi dernier dans l'attaque de l'église de Fatima. Le président Faustin-Archange Touadéra et son Premier ministre Simplice Sarandji ont assisté à la cérémonie. Les violences avaient fait 24 morts et plus de 170 blessés.

Audios et vidéos sur le sujet