1. Aller au contenu
  2. Aller au menu principal
  3. Voir les autres sites DW
Image : picture-alliance/dpa/K. Palitza
climatAfrique

Sensibilisation pour la préservation de l'environnement

5 avril 2022

"Les températures sur terre vont dépasser un seuil critique si les émissions des gaz à effet de serre ne diminuent pas rapidement " selon le Groupe d'experts intergouvernemental de l’Onu sur l'évolution du climat.

https://p.dw.com/p/49VYV

Le Groupe d'experts intergouvernemental de l’Onu sur l'évolution du climat appelle ainsi les pays industrialisés à augmenter leurs subventions pour l'adaptation au changement climatique dans les régions vulnérables, notamment en Afrique.

Mais au Ghana, certaines écoles ont commencé à éduquer les élèves sur ce thème. La classe est en cours au lycée de Ahmadiyya de Kumasi, la deuxième plus grande ville du Ghana. 

Le thème du jour est vital pour l'avenir de ces élèves : le changement climatique et les moyens d'y faire face. Des cours sur la protection de l'environnement sont dispensés ici depuis environ un an pour sensibiliser les élèves aux conséquences du réchauffement climatique. Charles Asiedu Kwafo donne ce cours sur le climat.

"La terre s'est réchauffée et c'est l'activité humaine qui a conduit à cette situation. Nous devons donc enseigner aux étudiants à ne pas poursuivre ce que leurs aînés ont fait. C'est ce que nous enseignons aux étudiants maintenant, afin qu'ils s'écartent des mauvaises activités qui ont contribué au réchauffement de la planète."

Kenia die Dürre hat eine verheerende Wirkung auf den Haustierbestand
Au Kenya, le rechauffement climatique a un serieux impact sur l'élévageImage : Ed Ram/Getty Images

Pour la plupart de ces élèves, c'est la première fois qu'ils entendent parler de la crise climatique. Et le sujet a retenu leur attention.

"Nous allons encourager nos parents, nos collègues à s'impliquer dans le reboisement, c'est-à-dire qu'ils devraient replanter des arbres afin que cela contribue à réduire l'effet du réchauffement climatique", nous dit un jeune élève.

"Je pense que cela va vraiment changer nos attitudes envers l'environnement. Nous allons tous soutenir la protection de l'environnement à partir de maintenant", déclare pour sa part cette autre jeune élève.

La sensibilisation 

Environ 600 enseignants ont été formés pour sensibiliser à la protection de l'environnement et plus de la moitié des écoles ghanéennes ont déjà intégré le sujet dans leur programme. 

Le ministère ghanéen de l'Education considère la formation environnementale comme une priorité absolue. Yaw Opoku Mensah, porte-parole du ministère de l'Education. 

"C'est une façon d’apprendre aux élèves à s'approprier leur environnement. L'environnement leur appartient. Ils sont les futurs dirigeants et nous devons donc leur inculquer une meilleure compréhension et appréciation de la tâche qui les attend. Cet aspect est donc intégré au programme scolaire."

Les élèves apprennent donc que les émission de gaz à effet de serre entraînent des vagues de chaleur et des sécheresses. Mais aussi une augmentation du niveau de la mer, ce qui explique que certains villages situés sur la côte devront être abandonnés.

Parmi les solutions préconisées par le GIEC figure l'abandon rapide des combustibles fossiles au profit des énergies renouvelables et un soutien aux pays pauvres incapables de financer ces mesures.