1. Aller au contenu
  2. Aller au menu principal
  3. Voir les autres sites DW
Des syndicalistes protestent, un jour après que le gouvernement français a fait passer une réforme des retraites au parlement sans vote, en utilisant l'article 49,3 de la Constitution (17 mars 2023)
La réforme des retraites est très impopulaire en France Image : Bertrand Guay/AFP/Getty Images
PolitiqueFrance

Réforme des retraites : la colère des Français

Juliette Arthur Garcia
17 mars 2023

Des poubelles en feu, des universités bloquées et des millions de personnes dans les rues qui chantent de la pop revisitée : en France, la grève perdure.

https://p.dw.com/p/4OrGS

Alors que les déchets s'accumulent à Paris, le décor dissonne avec celui de la série Emily in Paris, où la capitale française est présentée sous son plus beau jour. En effet, la France était à l'arrêt mercredi (15.03) suite à un huitième jour de mobilisation pour protester contre la loi travail débattue à l'Assemblée nationale. Pourtant hier, le gouvernement a passé en force le projet impopulaire de réforme des retraites et la colère populaire menace de s'amplifier.

Elisabeth Borne déclenche l'article 49.3 à l'Assemblée Nationale le vendredi 16 mars 2023
Elisabeth Borne fera face à des motions de censureImage : PASCAL ROSSIGNOL/REUTERS

A l'Assemblée, lors de l'annonce d'Elisabeth Borne, les parlementaires chantaient la marseillaise en brandissant des panneaux "64 ans c'est non". Un brouhaha politique qui s'explique par un contexte d'abus de l'article 49 alinéa 3 de la Constitution. Considéré anti-démocratique par l'absence de vote parlementaire, cet acte marque selon la presse, la faiblesse et l'échec d'un Emmanuel Macron dépourvu de majorité absolue.

Dépôt d'une motion de censure

Alors que dans l'hémicycle, une motion de censure transpartisane a été déposée vendredi matin, l'intersyndicale appelle à une neuvième "grande journée de grèves et de manifestations" le jeudi 23 mars prochain.
Pourtant, afin de remplir ses objectifs et de destituer le gouvernement, la motion doit recueillir une majorité absolue de 287 voix, une hypothèse qui paraît pour le moment improbable. Jusqu'ici, la pratique révèle une grande utilisation mais une faible utilité de la motion de censure qui n'a été adoptée qu'une fois depuis 1958.

Manifestation à Nantes contre la réforme des retraites 11 mars 2023
Depuis plusieurs semaines, les manifestants contestent la réforme des retraites Image : Jeremias Gonzalez/AP Photo/picture alliance

Colère de la population 

"Dans la rue, cela va donner un second souffle à la mobilisation", anticipe l'expert Antoine Bristielle, de la Fondation Jean-Jaurès, interrogé par l'AFP.
Pourtant, la mobilisation n'avait pas besoin d'un second souffle et les syndicats craignent des débordements de violence. Depuis le début de l'année 2023, la grève concerne déjà tous les secteurs même celui de l'éducation lorsque le 19 janvier dernier, 65% des professeurs du secondaire étaient en grève.
Déserter le travail pour exprimer sa colère a un coût pour les manifestants, qui sont pour la plupart au Smic. D'ailleurs, partout en France, des cagnottes s'organisent pour pallier jusqu'à 40% du déficit.