1. Aller au contenu
  2. Aller au menu principal
  3. Voir les autres sites DW
ConflitsUkraine

Qui est responsable de l'attaque au missile en Pologne?

Etienne Gatanazi | Avec agences
16 novembre 2022

L'hypothèse que la Russie soit responsable de cette attaque survenue mardi (15.11) sur le sol polonais, tuant deux personnes, est pour le moment écartée.

https://p.dw.com/p/4JczC
Indonésie Réunion de crise au sommet du G20
Les dirigeants du G20 en somment en Indonésie émettent des réserves quant au responsable de l'attaqueImage : The Yomiuri Shimbun via AP Images/AP Photo/picture alliance

La réaction de l'Otan était attendue sur le missile tiré ce mardi sur le sol polonais et dont l'explosion a provoqué la mort de deux personnes. La Pologne appartenant à  l'Otan  , l’organisation militaire, selon l’article 5 du Traité de l’Atlantique Nord, aurait en effet pu déclencher une riposte collective en cas d’attaque d’un de ses membres. 

 

"Ce n'était pas délibéré"

En conférence de presse pendant la journée à Bruxelles, Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l'Otan, a dit aux journalistes : "l'explosion a eu lieu alors que la Russie lançait une vague massive d'attaques à la roquette à travers l'Ukraine depuis le début de la guerre illégale menée par la Russie en Ukraine" 

Le patron de l'Otan a poursuivi en écartant toutefois l’hypothèse d'une attaque délibérée. "Il n'y a aucune indication que la Russie prépare des actions militaires offensives contre l'Otan.", a-t-il ajouté. 

Les Etats-Unis déplacent des missiles "Patriot" de l'Allemagne vers la Pologne
La Pologne a fait savoir que les roquettes S-300 tombées sur son sol étaient de fabrication russeImage : Agnieszka Majchrowicz/AA/picture alliance

Pour sa part, Andrzej Duda, le président polonais, a fait savoir que selon lui, le lancement de ces missiles n'était pas intentionnel, mais il n'a pas manqué de souligner qu'il était de fabrication russe. 

"Selon toute vraisemblance, ce sont des roquettes S-300 fabriquées en Russie dans les années 1970. La question suivante était de savoir qui les a lancées. Tout porte à croire que c'est le système de défense anti-aérien de l'Ukraine qui les a lancées en essayant de défendre le territoire ukrainien", a fait savoir le président polonais Andrzej Duda 

Pologne | Commémoration de l'invasion de la Pologne par l'Allemagne
Andrzej Duda, le président polonais affirme que les roquettes S-300 lancées sur le sol polonais sont de fabrication russe des années 1970Image : Artur Widak/AA/picture alliance

D'autres réactions sont allées dans le même sens, notamment celle du président français, Emmanuel Macron, qui a affirmé qu'il ne souhaitait pas lier, à ce stade de l’enquête, les attaques que lance la Russie sur des villes ukrainiennes à la chute d’un missile de l’autre côté de la frontière polonaise. 

Mais le président ukrainien  Volodymyr Zelensky a porté des accusations directes contre la Russie. Il a ainsi déclaré que ce qui s'est produit hier sur le sol polonais est la poursuite des actes de terreur que la Russie commence à étendre aux pays voisins de l'Ukraine.