Nouvelle tension sur l′Europe entre l′Allemagne et la France | Vu d′Allemagne | DW | 12.03.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Nouvelle tension sur l'Europe entre l'Allemagne et la France

La réponse d'Annegret Kramp-Karrenbauer à Emmanuel Macron continue de susciter des réactions. Les journaux allemands commentent cette prise de position qui n'hésite pas à irriter la France.

Deutschland Politischer Aschermittwoch l AKK CDU-Chefin Annegret Kramp-Karrenbauer (Imago)

Depuis son élection en décembre à la tête de la CDU, Annegret Kramp-Karrenbauer prend de plus en plus l'ascendant sur la chancelière Angela Merkel

Dans sa lettre qui se veut une réponse aux idées pour l'Europe présentées par Emmanuel Macron figure notamment la création d'un siège européen au Conseil de sécurité de l'ONU, mais aussi le transfert total du Parlement européen à Strasbourg. 

Il s’agit de deux points sur lesquels Allemands et Français affichent clairement leurs divergences.  

Mais ce qui frappe, c'est aussi le fait que l’auteure de cette lettre n’a aucune fonction dans le gouvernement fédéral allemand. 

Annegret Kramp-Karrenbauer, dit AKK, est celle qui a remplacée en décembre dernier Angela Merkel à la tête du parti démocrate-chrétien allemand (CDU). 

La Süddeutsche Zeitung y voit là une démarche "inhabituelle" mais compréhensible. "Comme le président Macron s’est exprimé en tant que militant, il revenait donc au chef de la CDU et non à la chancelière de répondre", indique le journal. 

Le quotidien de Munich estime par ailleurs que les propositions émises par AKK en matière de politique européenne et étrangère ne diffèrent pas de la ligne de Merkel.  "Ce n'est que sur la question des réfugiés où elle a clairement pris ses distances par rapport à la chancelière", indique la Süddeutsche Zeitung. 

Mais d'Adenauer à Schröder, la politique européenne a toujours été l'affaire du chancelier, observe de son côté la Frankfurter Allgemeine Zeitung.  

Le quotidien de Francfort assure néanmoins que la réponse d’Annegret Kramp-Karrenbauer s’est faite avec le consentement de Merkel.  "De toute évidence, Angela Merkel souhaite lui ouvrir la voie de la chancellerie", analyse la FAZ pour conclure. 

Pour la Frankfurter Rundschau, si Merkel effectue des voyages officiels et reçoit des chefs d’Etat, "c’est bien Annette Kramp-Karrenbauer qui a plus de résonnance". 

 

L'Allemagne, quatrième exportatrice mondiale de matériels militaires 

Autre sujet à présent : le rapport de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm sur le commerce des armes dans le monde avec l’Allemagne occupant la quatrième place des pays exportateurs de matériels militaires. 

La Süddeutsche Zeitung observe que l’Allemagne a de plus en plus de clients au Moyen-Orient. Pourtant, cela ne devrait pas être le cas, car poursuit le journal : "L’exportation d’armes en dehors de l’OTAN devrait toujours être l’exception et les armes ne devraient pas être envoyées dans des zones de tension". 

La Süddeutsche Zeitung admet tout de même que certaines exportations sont justifiées, par exemple "armer les Kurdes pour faire face aux combattants de l’Etat islamique".  

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !