Nord Stream 2 : l′accord entre Berlin et Washington suscite des réactions | International | DW | 22.07.2021

Découvrez le nouveau site de DW Afrique

Testez en exclusivité la version beta de DW Afrique. Votre avis peut nous aider à améliorer le nouveau site.

  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

International

Nord Stream 2 : l'accord entre Berlin et Washington suscite des réactions

Berlin et Washington sont parvenus à un accord au sujet du projet de gazoduc Nord Stream 2. Ils s'engagent à prendre des sanctions contre la Russie si elle se sert du projet pour agresser l’Ukraine.

La chancelière allemande Angela Merkel ne le cache pas : l’Allemagne a besoin du projet Nord Stream 2 qui doit l'approvisionner ainsi que le reste de l’Europe en gaz russe. 
Seulement voilà, l’allié américain déplore, entre autres, que le gazoduc passe par la mer Baltique mais pas par l’Ukraine. Ce qui non seulement prive ce pays des revenus sur le transit mais aussi d’un moyen de pression sur Moscou. C'est pour cela donc notamment que les USA bloquaient le projet en partie. 

Lire aussi : Nord-Stream 2 ou l'objet de la discorde
 Allemands et Américains se sont finalement mis d’accord pour prendre des sanctions contre la Russie, si elle se servait de l’énergie comme d’une arme. Une entente qui ne règle tout de même pas tous les contentieux entre l’Allemagne et les Etats-Unis rappelle Angela Merkel.
 Selon la chancelière " l'accord avec le gouvernement américain ne cimente pas les différences, mais il ne les résout pas tous non plus. C'est une tentative entre le gouvernement américain et nous de fixer certaines conditions."

Des réactions en Allemagne

L’annonce du compromis à tout de suite fait réagir en Allemagne. La ministre présidente du Mecklembourg-Poméranie occidentale, Manuela Schwesig ( SPD ) a salué l'accord en précisant que le gaz est important pour combler la phase d'élimination progressive de l'énergie nucléaire et du charbon.

Lire aussi : Compromis européen en faveur du projet germano-russe Nord Stream 2
Sur la radio publique allemande Deutschlandfunk, l’eurodéputé Verts Viola von Cramon-Taubadel plus critique a déclaré que c'était "un jour noir" pour l'Ukraine. Selon elle le pays est "jeté en pâture aux Russes et pourrait être mis sous pression à long terme à cause du gazoduc".

Pour certains Nord Stream 2 est une menace pour des pays comme l'Ukraine.

Pour certains Nord Stream 2 est une menace pour des pays comme l'Ukraine.


Toujours sur Deutschlandfunk, le président de la commission des affaires étrangères du Bundestag Norbert Röttgen estime lui que les relations germano-américaines ont pris le dessus sur le pipeline pour Washington. Mais il reste critique à l’égard du projet. L'oléoduc, selon lui, est une "arme politique entre les mains du président russe Vladimir Poutine".
 "Ce projet est mauvais, c'est une menace pour l'indépendance de l'Ukraine, c'est très, très grave. La Russie n'a plus besoin de l'Ukraine autant qu'elle a besoin de Nord Stream 2, pour la livraison de gaz " précise t-il.
Pour l’Ukraine et la Pologne, qui critiquent l’accord américano-allemand, Nord Stream 2 est une menace sur les plans politique, militaire et énergétique non seulement pour Kiev mais pour toute l’Europe centrale. En attendant, les travaux du gazoduc géant de plus de 1200 km de long pourraient être achevés à l'été selon la société qui gère l'infrastructure. Berlin a promis de créer un "fonds vert" pour "soutenir la transition énergétique de l'Ukraine". L'Allemagne devrait fournir 150 millions d'euros.