Niger : second tour transparent, selon Idrissa Waziri | Afrique | DW | 02.03.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Niger : second tour transparent, selon Idrissa Waziri

Idrissa Waziri, le porte-parole du candidat Mohamed Bazoum réagit à l’interview qu’a accordée à la DW, l’ancien président, Mahamane Ousmane.

Mahamane Ousmane (à gauche) et Mohamed Bazoum (à droite)

Mahamane Ousmane (à gauche) et Mohamed Bazoum (à droite)

Selon les résultats provisoires globaux publiés par la Commission électorale nationale indépendante (Céni), c’est Mohamed Bazoum, le candidat du PNDS-Taraya au pouvoir qui a été déclaré vainqueur avec 55,75% des voix au second tour. Mais au cours d’une interview exclusive, Mahamane Ousmane, le président du Renouveau démocratique et républicain (RDR-Tchanji) a revendiqué la victoire.

Lire aussi → Niger : Mohamed Bazoum élu président à 55,75%

"La compilation des résultats des procès-verbaux en notre possession à travers nos délégués dans les différents bureaux de vote nous donne gagnants avec 50,3% des voix", a-t-il déclaré.

Écouter l'audio 10:45

"Les résultats correspondent à tous nos procès-verbaux" (Idrissa Waziri)

Aussi, depuis son fief de Zinder (sud-est), Mahamane Ousmane a dénoncé l’arrestation de ses partisans, notamment l’un de ses alliés, Hama Amadou qui a été transféré le 1er mars à la prison de Filingué, près de Niamey. C’est pourquoi, l’ancien président exige leur libération.

En réponse, Idrissa Waziri, le porte-parole de Mohamed Bazoum, a regretté le non-respect du verdict des urnes par le candidat du RDR-Tchanji, tout en exigeant que le respect des institutions du Niger. En ce qui concerne les arrestations, Idrissa Waziri a déclaré à la DW que la justice fera son travail en toute indépendance.

Cliquez sur la photo (ci-dessus) pour écouter l’intégralité de l’interview.