Mugabe : une bataille jusqu′au bout | Afrique | DW | 28.09.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Mugabe : une bataille jusqu'au bout

L'ancien président Robert Mugabe a été enterré dans son village et non dans le mausolée qui était prévu à Harare. Le choix de sa dernière demeure a longtemps cristallisé une lutte entre le pouvoir et la famille Mugabe.

Le gouvernement du Zimbabwe a finalement dû se plier aux vœux de la famille Mugabe de voir l'ex-président inhumé dans son village natal, dans le nord du pays. Cela en accord avec la politique du gouvernement qui souhaite tenir compte des vœux des familles des héros décédés, a indiqué le secrétaire à l'Information Nick Mangwana.

Celui-ci a ajouté que les autorités de Harare vont coopérer avec la famille Mugabe.

Du côté du parti dont Robert Mugabe a longtemps été le chef, on apprend que le programme établi par la famille va primer, malgré des déceptions au sein de la Zanu-PF.

 

Harare ou Katuma

Cité par le quotidien d'Etat, le responsable provincial du parti au pouvoir a regretté que Mugabe soit enterré comme une personne ordinaire. Non sans préciser de nouveau que le lieu de l'inhumation a été décidé par la famille.

L'enterrement met aussi au grand jour une division au sein même de la famille Mugabe. Certains membres souhaitaient que le héros national soit inhumé dans un mausolée qui devait être construit à Harare. C'était aussi le souhait du gouvernement d'Emmerson Mnangagwa.

La veuve, Grace Mugabe, souhaitait pour sa part voir le défunt inhumé dans son village de Katuma, dans le nord du pays.

Avec le renoncement du gouvernement à aller contre la volonté de certains membres de la famille, c'est un clan qui vient de l'emporter face à un autre.

 

Une longue bataille

 

Au lendemain de la mort du nonagénaire, la bataille avait déjà débuté entre la famille et le gouvernement.

Près de trois semaines après sa mort, Robert Mugabe connait enfin sa dernière demeure sur fond de mésentente au sein de ses proches.

Robert Mugabe est décédé à Singapour à l'âge de 95 ans, deux ans après avoir été contraint de quitter le pouvoir. Jusque-là, le Zimbabwe n'avait connu que lui comme président entre 1980 et 2017.

Si au début de son long règne, il était perçu comme un libérateur, Robert Mugabe s'est ensuite transformé en un dictateur et a laissé derrière lui un pays économiquement malade. A l'intérieur comme en dehors du pays, son bilan demeure controversé.