Mohamed Bazoum : ″Nous allons gagner″ | Afrique | DW | 16.02.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Mohamed Bazoum : "Nous allons gagner"

Au Niger, le candidat du parti au pouvoir se dit sûr de sa victoire au second tour, le 21 février, face à l’ancien président, Mahamane Ousmane.

Mohamed Bazoum a obtenu au premier tour 39,33% des suffrages

Mohamed Bazoum a obtenu au premier tour 39,33% des suffrages

La campagne électorale en vue du second tour de la présidentielle du 21 février s’achève le vendredi 19 février prochain. En attendant, les candidats qualifiés pour le second tour, Mohamed Bazoum et Mahamane Ousmane poursuivent leur opération de charme, pour convaincre les électeurs à voter pour eux.

Lire aussi → Deux plans sécurité s'affrontent au second tour de la présidentielle au Niger

Après le soutien des deux ténors de l’opposition arrivés 3e et 4e au premier tour (Seïni Oumarou et Albadé Abouba) au candidat Mohamed Bazoum, 10 partis politiques réunis autour du Front patriotique ont annoncé, le 5 février, leur soutien au candidat Mahamane Ousmane du parti d’opposition Rdr Tchandji.

Un front contre le candidat du parti au pouvoir

Ce Front est composé du Mpn Kishin Kassa, Crdd-Diyauci, Rjc-Niger Kin Matassa,  Pnp Fahimta, Prdd-Tashin Kassa, Ppan-Ifrikiya, Ligue panafricaine-Umoja, Mlp-Gamssoua, Pre-Alhoudou houdou et le candidat indépendant Amadou Saidou Issoufou. 

Les membres de ce Front indiquent que le choix de Mahamane Ousmane permettra au Niger de retrouver  "le chemin de la dignité, de la sécurité, de l’unité et de la souveraineté nationale ainsi que le progrès économique".

"Mes priorités : l’emploi, l’éducation des jeunes filles...." (Mohamed Bazoum)

Mahamane Ousmane bénéficie aussi par ailleurs, du soutien du président du parti Moden Fa Lumana, Hama Amadou, le principal opposant dont la candidature à cette présidentielle a été rejetée.

Longeur d’avance

Lors du premier tour, Mohamed Bazoum, ancien ministre de l'Intérieur, ancien chef de la diplomatie et candidat du parti nigérien pour la démocratie et le socialisme au pouvoir (PNDS-Taraya), est arrivé largement en tête avec 39,33% des suffrages avec 22 points d'avance sur son adversaire, l'ex-président Mahamane Ousmane, qui lui a été crédité de 16,99%. 

Au micro d’Eric Topona, Mohamed Bazoum croit en ses chances de devenir le 10ème président de la République du Niger. 

Cliquez ci-dessus pour écouter l’intégralité de l’interview.