Me Guy Hervé Kam créé un nouveau mouvement politique au Burkina Faso | Afrique | DW | 03.08.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Me Guy Hervé Kam créé un nouveau mouvement politique au Burkina Faso

Pour Me Guy Hervé Kam, les espoirs nés après la chute de Blaise Compaoré en octobre 2014 ont été déçus et le peuple doit maintenant prendre son destin en main.

Les citoyens burkinabè veulent la prise en compte de leurs aspirations

Les citoyens burkinabè veulent la prise en compte de leurs aspirations

C'est l’avocat Me Guy Hervé Kam est à l'initiative du nouveau mouvement politique burkinabè. Dénommé "SENS", Servir et non se servir, ce  Mouvement a été lancé dimanche (03.08.20) à Ouagadougou.

Auparavant, l'avocat avait été l’un des initiateurs du "Balai citoyen", l’organisation qui a été à la pointe de la contestation contre le régime de Blaise Compaoré, en 2014.

Au cours de la cérémonie du lancement officiel de "SENS", les premiers responsables n’ont pas manqué d’afficher leur vision. Il s’agit pour eux de faire du Burkina Faso, une nation de démocratie avec des hommes et des femmes de valeur, et de paix.

Écouter l'audio 03:41

"Les Burkinabè sont déçus de l'ensemble de la classe politique" ( Me Guy Hervé Kam)

"Notre ambition est de susciter et de soutenir les candidatures indépendantes sur l’échelle du territoire pour que la voix de ceux qui sont restés à l’écart soit désormais entendue dans l’instance de décision de notre pays", a notamment déclaré le coordonnateur national, Me Guy Hervé Kam.

Pour  Guy Hervé Kam, les espoirs nés après la chute de Blaise Compaoré, ont été déçus et le peuple doit maintenant prendre son destin en main.

Ecoutez son interview en cliquant sur l'image ci-dessus.

La rédaction vous recommande