Manifestations pour le climat dans toute l′Allemagne | International | DW | 20.09.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

International

Manifestations pour le climat dans toute l'Allemagne

Des milliers de personnes se sont mobilisées à travers le pays à l'appel du mouvement écolier "Fridays for Future".

Deutschland FFF Protestag in Bonn, Platz der Vereinten Nationen (DW/A. Tasci-Steinebach)

"Il n'y a pas de planète B", scandaient des manifestants à Bonn, en Allemagne, vendredi

Plus de 5.000 événements se déroulent tout autour de la planète ce vendredi 20 septembre. Mobilisation à travers le monde entier pour le climat. Rassemblements et défilés, notamment à l'appel du mouvement des écoliers Fridays for Future, auxquels sont appelés à se joindre les adultes. Dans certains pays du monde, les syndicats ont même appelé à la grève. Ce n'était pas le cas en Allemagne, où cela est interdit pour des raisons juridiques, mais de nombreux travailleurs se sont tout de même mobilisés. 

LIRE ET ECOUTER AUSSI → Le mouvement Fridays for Future s’invite à Kigali

C'était le cas, par exemple, à Bonn, ville où est installée la DW et le siège allemand des Nations unies. À midi pile ce vendredi, cartons rouges pour le climat dans les mains, banderoles colorées déployées sous le soleil : près de deux-cents personnes sont réunies sur fond de musique, à l'appel des travailleurs de la Poste, de l'ONU, de divers ONG ou encore de la DW.

Deutschland FFF Protestag in Bonn, Platz der Vereinten Nationen (DW/A. Tasci-Steinebach)

Manifestation à Bonn devant les Nations unies, vendredi 20 septembre

Alors que plus de 10.000 personnes sont au même moment rassemblées dans le centre-ville, une lycéenne a fait le déplacement jusque-là et prend le micro, très émue "Au mois de juin j'ai participé à un échange scolaire avec des jeunes de Port Elizabeth. lls ont raconté la sécheresse et le manque d'eau", raconte la jeune fille en fondant en larmes. "Ça m'a terriblement choquée", reprend Anna, 17 ans, sous les applaudissements. 

Remise de ses émotions, elle se réjouit que ses ainés prennent part aux manifestations aujourd'hui. "Ils sont forcément plus crédibles... On croit malheureusement plus les adultes. On l'a vu dans la façon dont les médias parlaient de Fridays for Future tout au début".

ECOUTER AUSSI → Des milliers d'écoliers allemands en grève pour le climat

À deux pas, en costume, Till, employé d'une ONG située non loin du lieu de la manifestation, estime aussi qu'il est temps que les adultes prennent le relais des écoliers. "Ça donne forcément une pression plus importante et montre que les parents, les adultes, réfléchissent et se font aussi du souci. Les écoliers ont déjà réussi une mobilisation incroyable, il faut les remercier." Et de citer les mesures sur le climat du gouvernement fédéral ou le changement de position du parti CSU sur le climat : "Tout cela c'est Fridays for Future", insiste-t-il.

Bonn Klimaproteste Fridays for Future (DW/A. Arinushkina)

En même temps que la manifestation devant les Nations unies, à Bonn en Allemagne, plus de 10.000 personnes se rassemblaient dans le centre-ville

Derrière-lui, Elvira a quitté son bureau durant la pause-déjeuner et est venue manifester main dans la main, avec ses deux enfants de six et huit ans et un message pour le gouvernement fédéral. "La sortie du nucléaire annoncée par Angela Merkel était un très bon signal, il faut lui laisser ça. Mais depuis il y a eu peu de mesures annoncées et on espère désormais qu'il va se passer des choses.

Ailleurs de le pays ce vendredi, des manifestants ont déjà bloqué la circulation dans le centre de Francfort, provoquant un embouteillage monstre. A Berlin, la principale manifestation devait partir de la Porte de Brandebourg.

Annonces gouvernementales

Hasard du calendrier, le gouvernement fédéral a présenté, ce vendredi 20 septembre, une série de mesures pour réduire les émissions de gaz carbonique dans le pays d'ici 2030. Il s'agit d'une enveloppe d'au moins 100 milliards d'euros d'investissements d'ici 2030 sur laquelle les conservateurs de la chancelière et les sociaux-démocrates se sont mis d'accord après plus de 18 heures de négociations finales. Le gouvernement compte dépenser 54 milliards d'euros pour les quatre premières années du plan a précisé le ministre des Finances Olaf Scholz.

La rédaction vous recommande

Liens

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !