Mali, l′ONU fait pression pour une accélération du processus de paix | Afrique | DW | 06.07.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Mali, l'ONU fait pression pour une accélération du processus de paix

L'ONU menace de retirer la Minusma si la situation sécuritaire ne s'améliore pas au Mali ceci alors qu'elle vient de voter une réduction des budgets alloués à ses missions de paix.

Écouter l'audio 02:07

"La minusma demeure essentielle pour la stabilisation du Mali" Khalilou Sidibé (Politologue)

Les quatre missions les plus importantes de l’ONU vont devoir se serrer la ceinture. L’organisation va en effet réduire les fonds alloués à ces missions en application du budget opérations de paix 2018-2019 adopté par l'Assemblée générale des Nations unies. Parmis les missions concernées il y a la MINUSMA, la mission de l’ONU au Mali. Le Mali où le représentant spécial du secrétaire général de l'ONU Mahamat Saleh Annadif s'est récemment prononcé sur la situation sécuritaire et l'avenir de la force des Nations Unies dans le pays.

Le patron de la Minusma a annoncé que l'ONU pourrait ne plus reconduire systématiquement le mandat de la Minusma si l'accord de paix n'enregistre pas d'avancée majeure d'ici une année. 
Khalilou Sidibé est professeur de Science politique et relations internationales à l’Université de Bamako, pour lui les menaces de l’ONU qui coincide avec l’annonce de la réduction des budgets alloués aux missions de paix dont la Minusma n’est pas sans raison.

Cliquez sur la photo ci-dessus pour écouter son analyse. 

Audios et vidéos sur le sujet