L′opposition en RDC en proie à la division? | Afrique | DW | 07.04.2016
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

L'opposition en RDC en proie à la division?

En République démocratique du Congo, le front de l'opposition politique va-t-il se fissurer? Après que le "G7" a nommé Moïse Katumbi comme son candidat à la présidentielle, Vital Kamerhe un des opposants réagit.

Le G7 souhaite que l'ex-gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi soit son candidat à la présidentielle

Le "G7" souhaite que l'ex-gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi soit son candidat à la présidentielle

Le "G7", un groupe de personnalités politiques exclues de la majorité présidentielle a désigné l'ex-gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi comme son candidat à la présidentielle prévue normalement d'ici à la fin de l'année. Mais cette démarche suscite la critique de Vital Kamerhe une des grandes figures de l'opposition politique. Pour lui l'heure est plutôt à la lutte pour obtenir une élection à bonne date et non au choix d'un candidat. En effet, à huit mois de la fin du délai constitutionnel, rien n'indique que le scrutin présidentiel en République démocratique du Congo (RDC) aura effectivement lieu en novembre 2016. L'opposition prendra-t-elle le risque de se diviser?

Ecoutez la réaction de Jean-Claude Katende, porte-parole du Front citoyen 2016, une plateforme regroupant opposition et société civile pour la transparence électorale !

Écouter l'audio 02:06
Now live
02:06 min

«Les dommages politiques, économiques et sociaux d'une crise en RDC vont être plus importants qu'au Burundi» (Jean-Claude Katende, porte-parole du Front citoyen 2016)

Audios et vidéos sur le sujet