L′heure du bilan pour le chef de la Minusma | Afrique | DW | 17.03.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

L'heure du bilan pour le chef de la Minusma

Le patron de la mission de l’ONU au Mali, Mahamat Saleh Annadif, va quitter ses fonctions le 1er avril. Il estime avoir contribué à faire avancer la mise en œuvre de l’accord de paix d’Alger de 2015.

Mahamat Saleh Annadif quitte la Minusma le 1er avril 2021

Mahamat Saleh Annadif quitte la Minusma le 1er avril 2021

Le diplomate tchadien quitte Bamako et la Minusma pour devenir le chef du bureau des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel. Il sera remplacé par le diplomate mauritanien, El-Ghassim Wane qui va diriger l'une des plus importantes opérations de la paix de l'ONU.

Après cinq ans passés au Mali, le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies au Mali dresse le bilan de sa mission au micro de la DW. "Je quitte avec un sentiment mitigé. Je pars avec une partie du Mali avec moi. Et je laisse une partie de moi-même ici", déclare-t-il, ému. Le diplomate estime aussi avoir réussi à réconcilier une partie des Maliens avec la Minusma.

Écouter l'audio 13:27

"La confiance s’est rétablie entre les signataires de l’accord d’Alger" (Mahamat Saleh Annadif)

"Je pars avec le sentiment que les Maliens comprennent de plus en plus le rôle et la mission de la Minusma. Malgré quelques petites nuances, une confiance s’est établie entre les partis signataires de l’accord d’Alger. Le cessez-le-feu a continué. Maintenant, il reste un certain nombre d’objectifs à atteindre", reconnait Mahamat Saleh Annadif qui dit faire confiance à son successeur, El-Ghassim Wane.

L’ancien ministre tchadien des Affaires étrangères a cependant regretté la chute au forceps de l’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta, le 18 août 2020. "C’est l’une de mes amertumes", lance-t-il, avant d’émettre le vœu que la transition en cours aboutisse au premier semestre 2022 par l’organisation des élections générales, notamment la présidentielle, afin de remettre le pouvoir aux civils.

Audios et vidéos sur le sujet