Les réfugiés syriens ont besoin d′assistance | International | DW | 24.07.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Les réfugiés syriens ont besoin d'assistance

Le nombre de réfugiés syriens fuyant les violences ne cesse de croître. Le gouvernement irakien a annoncé l'installation de camps à deux de ses trois postes-frontières avec la Syrie.

L'Irak vient d'ouvrir deux camps de réfugiés à la frontière syrienne

L'Irak vient d'ouvrir deux camps de réfugiés à la frontière syrienne

En Jordanie, plus de 5.000 réfugiés seraient arrivés ces trois derniers jours, d'après une ONG jordanienne. Au total, le royaume hachémite affirme avoir accueilli plus de 140.000 Syriens. En Turquie, ils sont déjà 44.000.

« Au Liban les réfugiés n'arrivent pas en grand nombre, a constaté Dana Sleiman, qui travaille pour le Haut Comissariat aux réfugiés (HCR) à Beyrouth, mais la semaine dernière on a constaté un afflux de quelque 18.000 personnes qui sont arrivées par la frontière de Masnaa dans la Bekaa, à l'est du Liban. Des personnes qui ont besoin d'aide, qui arrivent sans grand chose et ont quitté leurs habitations. »

Des réfugiés en fuite vers le Liban qui transportent quelques effets personnels

Des réfugiés en fuite vers le Liban qui transportent quelques effets personnels

Au Liban, plusieurs ONG humanitaires essayent donc de les prendre en charge. Mais la situation est critique également sur place à l'intérieur de la Syrie. De très nombreuses personnes ont fui leurs habitations pour se réfugier dans des établissements publics, comme l'explique le porte-parole du Comité international de la Croix-Rouge, Hicham Hassan (écoutez son interview ci-dessous) :

« Aujourd'hui la situation dans la ville de Damas n'est pas homogène. Certains quartiers sont gravement touchés, mais d'autres sont plus sûrs. Nous essayons de fournir une aide alimentaire et nutritionnelle, mais aussi médicale. » Le HCR dispose sur place d'une équipe de quelques 50 personnes qui travaillent avec le Croissant-Rouge. Ils ont déjà secouru des milliers de personnes mais ils réclament que les différentes parties prenantes au conflit respectent ces volontaires qui risquent parfois leur vie pour venir en aide aux blessés.

Écouter l'audio 01:59
Now live
01:59 min

"C'est important que les parties au conflit respectent les services de santé"

Archives

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !