Les élections au Togo et en RDC dans la presse allemande | Vu d′Allemagne | DW | 21.12.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Vu d'Allemagne

Les élections au Togo et en RDC dans la presse allemande

Les élections législatives au Togo et le vote repoussé en RDC font aussi réagir la presse allemande.

"Congo, refuge de guerre". C'est ainsi que la Tageszeitung titrait un article consacré au docteur Mugwege en début de semaine. Le docteur de Bukavu venait de recevoir son prix Nobel de la Paix. Mais ce sont donc bien des images troubles qui ressortent dans la presse allemande quand on parle de RDC. "Brûlantes machines à voter", titre par exemple la Frankfurter Allgemeine Zeitung ce vendredi. "Ça brûle à tous les coins de rue", écrit le journal pour décrire la tension sur place.

Questions autour des machines à voter

Pour les lecteurs allemands, peu habitués à entendre parler du Congo régulièrement, le journal retrace tout le processus électoral. Les deux ans de retard, le report de jeudi à dimanche prochain, les difficultés logistiques ou la polémique de machines à voter. 

La FAZ cite une fondation politique allemande, la Adenauer-Stiftung, réputée pour son sérieux. Elle écrit que "les machines ont été faites en Asie et que les conditions climatiques congolaises pourraient remettre en cause leur bon fonctionnement". "Même la commission électorale sud-coréenne où sont faites les machines a pris ses distances avec le matériel", écrit encore la FAZ en citant la fondation.

"La colère monte à Kinshasa"

Sur internet, la presse allemande reprend évidemment l'info évoquant le report du scrutin ce vendredi. "La colère monte encore à Kinshasa", écrit la revue Stern sur son site internet. La télévision allemande consacre même un reportage vidéo au sujet. Un reportage qui se termine sur une colère. Celle d'une femme congolaise. "Ils ne veulent pas lâcher le pouvoir, il faut les chasser, on veut un nouveau départ", dit-elle, face caméra.

Faure Gnassingbé et 2020

Un autre scrutin qui a fait parler aussi dans les pages internationales de la presse allemande cette semaine. Celui des  législatives au Togo. "Des élections pour renforcer le pouvoir", estimait la Tageszeitung dans la semaine, avant le vote. "Le boycott de l'opposition aidera à cela", disait encore le journal, expliquant les conséquences importantes que pourrait avoir le vote pour le futur du pays. "Faure Gnassingbé pourrait se maintenir au pouvoir après 2020 si son camp obtient une majorité et arrive à changer la loi en ce sens".

Togo Wahl | Wahllokal in Lome (Getty Images/AFP/M.F. Koffi)

Les Togolais aux urnes jeudi 19 décembre.

"L'ambiance est tendue sur place", raconte la journaliste. Elle évoque les craintes pour l'après scrutin. "On craint les réactions de l'armée et des forces de sécurité si des manifestations avaient lieu", dit un représentant d'Amnesty International. "Les élections s'accompagnent souvent d'allégations de fraude au Togo", écrit de son côté le très à gauche journal Junger Welt. En haut de l'article, une photo d'une manifestation de 2017 déjà. Une grande banderole où est inscrit : "Le peuple Togolais dit non, 50 ans ça suffit".

Sur le site de la Taz, c'est une photo prise à Berlin qui accompagne l'article. Des drapeaux du Togo flottent devant un symbole de la capitale allemande, la Porte de Brandebourg. "L'opposition manifeste aussi depuis l'Allemagne", écrit la Taz.

Noël en Afrique

Heidi Hetzer - Weltreise im Oldtimer (picture alliance/dpa/J. Carstensen)

Heidi Hetzer à Berlin.

Et puis, à quelques jours de Noël, une histoire plus sympathique, qui donne le sourire. Celle d'Heidi Hetzer, une pilote de rallye allemande bien connue, âgée de 81 ans ! "Elle va fêter Noël en Afrique, en Ethiopie". L'info est reprise par toute la presse en cette fin de semaine. 

"Il y a tellement de choses à voir", dit Heidi Hetzer. Elle prévoit d'ailleurs un long voyage sur le continent pour l'automne prochain. Avec une voiture rose ! "Les hommes ne me la voleront pas comme ça et si ça arrivait quand même, la voiture serait plus facile à retrouver", conclut Mamie Heidi avec humour !

La rédaction vous recommande

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !