Le oui l′emporterait au Niger | Afrique | DW | 01.11.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Le oui l'emporterait au Niger

6,7 millions de Nigériens étaient appelés à se prononcer dimanche sur une Constitution censée amorcer le retour à la démocratie après le putsch militaire de février dernier.

default

Manifestation de soutien après le putsch du 18 février dernier

Le "oui" l'emporterait très largement au référendum qui s'est tenu dimanche au Niger, selon des résultats partiels officiels publiés lundi. Oui à une nouvelle Constitution, censée amorcer le retour à la démocratie après le coup d'Etat de février.

Le "oui" a recueilli entre 80 et 98% des suffrages dans près du quart des 266 communes du pays, a déclaré à la télévision publique Gousmane Abdourahamane, président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni). il n'a pas précisé combien d'électeurs, sur les quelque 6,7 millions d'inscrits, avaient été ainsi pris en compte.

La Céni, devrait proclamer les résultats d'ici jeudi. Un fort taux d'abstention reste à craindre, en raison notamment de l'appel au boycott du référendum par les autorités religieuses qui rejettent la séparation de l'Etat et de l'Islam officialisée par la Constitution.

Si le "oui" l'emporte, les Nigériens devront se rendre à nouveau aux urnes le 31 janvier 2011 pour élire leur Président de la République ainsi que leurs députés.

Ecoutez ci-dessous les explications de Fréjus Quenum sur cette nouvelle Constitution.

Auteur : Cécile Leclerc, Konstanze von Kotze (avec l'AFP)
Edition : Moulay Abdel Aziz

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !