Le massacre des civils se poursuit en RDC | Afrique | DW | 28.02.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Le massacre des civils se poursuit en RDC

Les habitants la région du Sud-Kivu, en République Démocratique du Congo, continuent d'endurer le pire. L'organisation catholique Caritas a dénombré au moins trois cent meurtres au cours de l'année dernière.

Ostkongo Kinder angeschossen von FDLR Rebellen im Krankenhaus. Zwei kleine Mädchen und eine Frau sitzen auf einem Krankenbett im Krankenhaus. Beide Mädchen haben Schusswunden. Wann wurde das Bild gemacht?: 18.1.2012 Wo wurde das Bild aufgenommen?: Goma, Ostkongo Copyright: DW/Simone Schlindwein

Enfants blessés par des tirs des soldats du FDLR

Caritas Sud-Kivu indique que ces crimes sont pour la plupart commis par des rebelles hutu des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR). Caritas souhaiterait aussi que le Conseil de sécurité de l'ONU puisse élargir la mission des Casques bleus présents en RDC pour assurer la sécurité des populations.

Caritas Sud-Kivu, qui estime que ces statistiques sont effrayantes, appelle le gouvernement congolais et les autorités provinciales à ouvrir des enquêtes indépendantes pour identifier les auteurs.

ARCHIV - Schwer bewaffnete Rebellen sichern ein Gebiet in Rutshuru, Nord-Kivu, im Kongo, unweit der Hauptstadt Goma, am 22 November 2008. In der Erde des Kongo lagern Gold und Kupfer, Bauxit und Koltan. Gerade Koltan ist wegen seiner Verwendung beim Bau von Mobiltelefonen immer stärker gefragt. Für hunderttausende Menschen vor allem im Osten des Landes aber ist dieser Rohstoffreichtum ein Fluch und kein Segen. Statt Wohlstand bringen die Mineralien Tod und Zerstörung, Versklavung und Verlust der Heimat. Gleich mehrere Rebellengruppen finanzieren ihre Waffen und ihren Kampf mit dem illegalen Abbau von Mineralien. Sie zwingen die Bewohner umliegender Dörfer zu der gefährlichen Schürfarbeit. Beim Verkauf der kostbaren Mineralien gehen die Dorfbewohner dann leer aus. EPA/LUCAS DOLEGA +++(c) dpa - Bildfunk+++ Schlagworte Militär, Konferenzen, Kongo, Rohstoffe

Un rebelle lourdement armé dans la région du Sud-Kivu

Pénurie alimentaire

Les responsables des Forces Armées de la RDC (FARDC) sont appelés également à maîtriser les effectifs de leurs militaires et devraient envisager le redéploiement vers d'autres privinces de la RDC des éléments qui ont fait plus de 15 ans dans cette partie du pays.

Selon Caritas Sud-Kivu, la solution à cette crise qui frappe cette province passe aussi par la prise en charge sur le plan humanitaire des populations déplacées qui souffrent de pénurie alimentaire.

Les explications du Père Pierre Cibanbo, de la centrale de Caritas au Vatican.

Auteur : Jean-Michel Bos (avec Africatime.com)

Edition : Marie-Ange Pieorron

Écouter l'audio 01:40
Now live
01:40 min

"Il faut appeler les forces de l'Onu à protéger les populations", Père Pierre Cibanbo de Caritas au Vatican.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !