Le dilemne allemand en Afghanistan | Vu d′Allemagne | DW | 07.09.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Le dilemne allemand en Afghanistan

Les journaux allemands reviennent sur la frappe de l'Otan en Afghanistan. Une frappe qui a donc été ordonnée par un officier de la Bundeswehr, l'armée allemande.

default

L'un des camions-citernes bombardé par l'Otan

Beaucoup de questions restent encore ouvertes mais ce qui est sûr c'est que cette attaque de l'Otan souligne le difficile dilemme dans lequel se trouvent les Allemands en Afghanistan, note die Tageszeitung. L'instabilité croissante dans le nord du pays, zone où est basée la Bundeswehr, avait conduit la plupart des Afghans à penser que les soldats allemands passaient beaucoup de temps à tourner en rond dans leur campement en buvant de la bière et en regardant la télévision et que, en somme, ils ne servaient pas à grands chose. Depuis vendredi cependant, les choses ont probablement changé, estime le journal. La propagande des taliban, selon laquelle les étrangers sont tous des occupants qui tuent des civils innocents, va de nouveau pouvoir tourner à plein. Ce vendredi restera probablement dans les têtes comme le jour où la Bundeswehr a commencé à perdre la bataille en Afghanistan.

Oberst Georg Klein

Le colonel Georg Klein qui a ordonné l'attaque

Etrange paradoxe pour le Flensburger Tageblatt qui commente les critiques formulées promptement par plusieurs alliés de l'Allemagne après le bombardement. On a presque l'impression que l'Otan n'attendait que cet incident pour enfin pouvoir clouer les soldats allemands au pilori, eux qui étaient jusqu'à présent considérés comme les gentils constructeurs de puits.

Selon la Süddeutsche Zeitung, les alliés de la Bundeswehr nourrissent en réalité une amertume à l'égard de la politique allemande en Afghanistan. Berlin a certes envoyé le troisième plus gros contingent sur place mais se signale, en dehors de cela, surtout par des bons conseils et peu d'action. Et voilà que ce pays donneur de leçons est responsable d'une attaque qui a probablement fait le plus grand nombre de morts et cela juste avant les élections législatives. A partir du moment où le débat sur la question est constructif, il est légitime que le drame afghan joue un rôle important dans la campagne électorale allemande, conclut le quotidien.

Karte Afghanistan Schutztruppe ISAF, Deutsch, Stand: März 2009

Répartition des troupes de l'ISAF en Afghanistan (mars 2009)

Depuis le début du conflit afghan, l'Europe essaie de laisser le sale boulot aux Américains et de s'occuper exclusivement de la reconstruction. Mais, ô surprise, les taliban ne jouent pas à ce jeu là, écrit enfin la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Les taliban mènent au contraire une guerre totale en Afghanistan mais aussi en Europe, sur le front instable des opinions publiques. Leur principal objectif: s'attaquer à la volonté de l'Occident de poursuivre cette guerre.



  • Date 07.09.2009
  • Auteur Konstanze von Kotze / Audrey Parmentier
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/JTz1
  • Date 07.09.2009
  • Auteur Konstanze von Kotze / Audrey Parmentier
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/JTz1
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !