L′Allemagne se prépare à restituer des bronzes de Benin City | International | DW | 30.03.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

International

L'Allemagne se prépare à restituer des bronzes de Benin City

L’Allemagne travaille en ce moment à une "stratégie" de restitution d’œuvres pillées en Afrique durant l’ère coloniale.

Parmi les pièces concernées se trouvent des bronzes originaires de Benin City, dans l’actuel Nigeria. Desœuvres pillées par milliers, à la fin du XIXe siècle, par les colons britanniques et dont près de 1.100 ont atterri au fil des ans en Allemagne. 440 bronzes sont encore à Berlin, qui dispose de la deuxième plus grande collection au monde.

"La dignité du royaume"

"Pour nous, ces bronzes sont très importants. Ils représentent la dignité du royaume de Benin. Je serai très heureux s’ils rentrent au pays, mais je n’y crois pas tellement". Voilà ce que déclare Osarugue Okundaye. Depuis plusieurs générations, sa famille fabrique des œuvres en bronze dans la rue des bronziers de Benin City.

"Les gouvernements successifs d’ici ont toujours tenté de ramener ces œuvres et le gouvernement britannique promet toujours qu’il le fera. Mais il a introduit de nombreux recours pour que ça ne se fasse pas", déplore Osarugue Okundaye qui reprochent leur mauvaise foi aux Britanniques. "Les Britanniques disent que ces œuvres sont très fragiles, que le transport sera compliqué. Ils dissent qu’on n’a pas d’endroit adapté pour les entreposer… toujours ce genre d’excuses."

>>> A lire aussi : Le "vol" d'une oeuvre africaine spoliée devant la justice

Le gouvernement allemand... et les musées 

En début d’année, le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, s’est prononcé en faveur d’une restitution, en conformité avec le travail entrepris sur le passé colonial de l’Allemagne. 
La ministre de la Culture, Monika Grütters a chargé le président de la Fondation du patrimoine culturel prussien d’élaborer pour les musées une "stratégie" de restitution.

Exemples de bronzes du royaume du Benin

Exemples de bronzes du royaume du Benin

Parmi eux, le tout nouveau Humboldt Forum de Berlin. Le directeur de sa collection ethnologique, Jonathan Fine, réfléchit désormais à exposer des moulages plutôt que des originaux. Il trouve cela passionnant, "en tant que commissaire d’exposition [...] de faire face au changement global et de ne pas penser les expositions comme quelque chose de statique, mais plutôt, au fur et à mesure, de faire participer le public au changement."

>>> A lire aussi : La croix en pierre de Cape Cross de retour en Namibie

Problèmes logistiques

Toutefois, un problème de taille se pose : à qui restituer les bronzes ? Au Palais royal de Benin City ? Au musée national de la ville ? A l’Etat nigérian ? Ou au Musée de l’art ouest-africain actuellement en construction à Benin City et avec lequel le ministère allemand des Affaires étrangères entend coopérer ?
Le "Benin Dialogue Group", un groupe multinational de réflexion, a été mis en place pour organiser la restitution. Mais il y a quelques jours, le 27 mars, l’ambassadeur du Nigeria à Berlin a remis en cause son efficacité.