La Syrie en guerre civile | International | DW | 16.07.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

La Syrie en guerre civile

Le déploiement de troupes et les combats continuent à Damas, la capitale. Le Comité international de la Croix-Rouge parle désormais de guerre civile, à la veille d'une rencontre entre Kofi Annan et Vladimir Poutine.

Ce lundi 16 juillet, des blindés et des transports de troupes du régime de Bachar al-Assad ont pris position dans un quartier hostile au régime syrien, situé à proximité du centre de Damas, la capitale. C’est dans ce contexte que Kofi Annan, le médiateur international pour la Syrie, doit rencontrer mardi, à Moscou, le président russe Vladimir Poutine.

Syrien UN Kofi Annan zu Gespräche in Damaskus Pressekonferenz

Kofi Annan continue ses efforts pour imposer un plan de paix

Kofi Annan va tenter une nouvelle fois de convaincre la Russie d'adhérer a son plan de paix jusque-là resté lettre morte. Mais, problème, Moscou est opposée à la mise en place d'un gouvernement de transition. Pour le Kremlin, la solution à la crise syrienne doit venir des Syriens eux-mêmes. La Russie va même plus loin et accuse les Occidentaux d'exercer un "chantage" pour la forcer à accepter des sanctions contre le régime syrien. Ce n’est donc pas une tâche aisée qui attend Kofi Annan demain.

Inquiétudes dans Damas

Selon une ONG et des militants, pour la première fois, des blindés et des transports de troupes du régime de Bachar al-Assad ont pris position dans le quartier de Midane, quartier rebelle situé à proximité du centre de la capitale. Il faut dire que, jusqu'à présent, la capitale était ultra-sécurisée et contrôlée. Dans les autres quartiers rebelles, les combats qui ont commencé dimanche auraient également redoublé de violence.

Syrien Kämpfe in Damaskus Aufständische beten Barrikade

Depuis dimanche, la capitale a été gagnée par de très violents combats

À tel point que le CICR a une nouvelle fois rappelé la nécessité de l’application du droit international humanitaire. Un droit qui doit primer sur les hostilités et qui définit les conditions de la protection des populations civiles mais aussi des blessés. Pour Rami Abdel Rahman, président de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, ces combats à Damas marquent un tournant.

Nouvelles sanctions européennes

L’Union européenne prépare de nouvelles sanctions qui devraient être adoptées la semaine prochaine. Actuellement, les discutions sont en cours pour établir la liste des nouvelles personnes et entités qui seront concernées. Depuis le début de la révolte, 129 personnes, dont le président syrien lui-même, sont interdites de visa en Europe et leurs avoirs ont été gelés. De même, 49 entreprises et administrations ont également été sanctionnées.

Revue de presse

Archives

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !