La presse internationale commente l′acquittement de Jean-Pierre Bemba et ses répercussions pour la CPI | Afrique | DW | 15.06.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

La presse internationale commente l'acquittement de Jean-Pierre Bemba et ses répercussions pour la CPI

Les répercussions de l'acquittement de Jean-Pierre Bemba pour la CPI et la migration africaine vers l'Europe ainsi que les faibles chances africaines de remporter le titre au Mondial. L'Afrique dans la presse.

Niederlande Kongo Jean-Pierre Bemba Gombo wegen Kriegsverbrechen in Den Haag verurteilt (picture-alliance/dpa/EPA/M. Kooren)

Jean-Pierre Bemba devant la Cour pénale internationale en 2016

"Cet acquittement met en avant les faiblesses des dossiers soumis à la Cour pénale" constate le journa Le Monde, selon lequel les échecs de la Cour sont ainsi révélés. "L'affaire Bemba fut bâtie sur un postulat politique. C'est au nom de la «stabilité» de la RDC que l'ex-procureur, Luis Moreno Ocampo, avait poursuivi M. Bemba il y a dix ans. La ligne à l'époque était claire: Puisque «deux crocodiles dans un même marigot» ne font pas bon ménage, il fallait en finir avec l'opposition entre Joseph Kabila, fraîchement élu à la tête de la RDC, et Jean-Pierre Bemba. C'était en 2006."

Niederlande Den Haag International Criminal Court (picture-alliance/AP Images/R. van Lonkhuijsen)

Des juges de la CPI à la Haye aux Pays-Bas

la Cour pourrait-elle survivre à un nouvel échec du procureur ? s'interroge Le Monde. Et de conclure que l'affaire Laurent Gbagbo, ouverte en 2011, présente des erreurs similaires. Or depuis cinq ans, les juges alertent le bureau du procureur des impasses sur ce dossier. Mais rien n'y fait !


"La france exposée face au migration Africaine"

Le journal se fait l'écho de la thèse de l'historien Gabriel Martinez-Gros, selon laquelle le tiers- monde n'existant plus en matière démographique, le grand fossé n'oppose plus l'Occident au reste du monde, mais bien l'Afrique au reste du monde.

Spanien Ankunft gerettete Flüchtlinge in Malaga (Reuters/J. Nazca)

Migrants africains en Méditerranée

"Il y aura bien une vague durable d'émigration africaine" à laquelle l'Europe et la France, surtout, sont bien plus exposées que toute autre région du monde, prévient-il dans son exposé. Il étaye son propos en rappelant que contrairement à ce que l'on croit, l'immigration de masse des pays pauvres du Sud vers les pays riches du Nord tend à faiblir, avec la stabilisation démographique dans beaucoup de régions de l'ancien tiers-monde. La migration en provenance de Syrie, et d'Afghanistan est pour l'essentiel provisoire. Elle déplace les populations vers les pays immédiatement voisins, et devrait s'inverser progressivement avec le retour de conditions moins défavorables. Gabriel Martinez-Gros évoque également les réfugiés sécuritaires d'Amérique centrale et du Sud où le taux d''homicide est anormalement élevé. Mais l'historien explique que toute ces migrations sont privées du combustible le plus puissant : la pression démographique. Sauf en Afrique, notamment subsaharienne, où la fécondité approche les 5 enfants par femme en moyenne. 

 

Les meilleurs jeunes Africains intègrent des grands championnats


Entraineur allemand en lice à la coupe du monde en Russie, il ne croit pas au titre pour une équipe africaine. En tous cas pour l'instant. Gernot Rohr, sélectionneur du Nigéria fait part de ses réserves dans une interview accordée à la Süddeutsche Zeitung qui rappelle qu'ayant déjà coaché le  Gabon, le Niger et le Burkina Faso le technicien sait de quoi il parle. Et quand on lui pose la question : Quand aura-t-on enfin un pays africain champion du monde ? Il répond que cela va encore durer un peu et qu'espérer le titre pour une équipe africaine en Russie ne serait pas réaliste.

Brasilien - Nigerianische Fußballfans
(picture-alliance/Sven Simon/F. Waelischmiller)

Supporteurs nigérians en 2014

Il met en cause avant tout des lacunes concernant l'organisation et la discipline à mettre au compte des mentalités même s'il fait remarquer d'énorme progrès ont été réalisés ces dernières années. Selon lui c'est du au fait que notamment en Europe et apprennent très tôt à mener une vie de professionnel. Or, explique Gernot Rohr, "c'est beaucoup plus difficile à réaliser dans le contexte africain avec d'autres réalités dont hélas trop souvent la pauvreté". Gernot Rohr ne compte donc pas aller au bout avec ses 'Supereagles' du Nigéria ; Peut-être à cause d'un détail qu'il confie en guise de conclusion de l'interview  : "La plus grande force de mes joueurs n'est pas la ponctualité"